Et demain?

et-demain

 

Difficile de témoigner…presque un peu de honte à ne pas être comme beaucoup, à dire qu’il faut continuer à se battre, qu’on va réussir à vaincre cet intrus quand on est atteint d’un cancer métastasé. Peur de décourager les autres, peur de leur faire peur alors qu’elles espèrent.
On trouve très peu de témoignages de celles qui savent qu’elles ne guériront pas, mais pourquoi?

Alors que c’est tellement difficile de continuer à vivre sans aucun espoir. Quelques semaines, quelques mois, quelques années, personne ne sait. On me rétorquera que tout un chacun peut mourir demain d’un accident de la route ou peut importe…oui c’est vrai, mais là l’échéance à court terme est plus ou moins connue. A cela s’ajoute les effets secondaires des traitements, la fatigue…

Je me suis toujours demander comment font les autres pour continuer, pour être optimistes, moi je ne sais pas faire.

Profiter des gens que j’aime, ça je fait, c’est déjà beaucoup mais n’avoir aucune autres ambitions ou perspectives me mine. Savoir que je ne travaillerai plus jamais, que je n’aurai plu jamais de statut social, n’être rien aux yeux de la société…
J’aurais encore beaucoup de choses à dire, à échanger. Comme vous pouvez le lire, je ne suis pas dans le positif. A celles qui voudraient discuter avec moi, épargnez moi les bons conseils, ça va aller, garde le moral, tu peux en ressortir plus forte etc etc, merci j’ai déjà donné et je n’en suis plus là.
Malgré tout, j’aimerais bien pouvoir avoir des relations « épistolaires » qui me permettraient d’élargir mon horizon bien pessimiste. Alors si vous vous sentez assez fortes pour cela, merci de m’écrire.

Je ne manquerai pas de vous répondre.
Merci à vous toutes de m’avoir lu.
Valou
Ps: Voici un résumé de mon histoire avec le cancer pour celles que ça intéresse
– Juin 2001: diagnostic cancer du sein droit RH+, mastectomie, chimiothérapie, radiothérapie
– Janvier 2010: Après mammographie, diagnostic tumeur sein droit RH+, HER2- avec extension osseuse (3 traitements différents)
– Mars 2016: Ablation des ovaires. présence de métastases découverte à cette occasion.
– Octobre 2016: progression sur le plan viscéral avec métastase au niveau du poumon (3 traitements différents)
– Février 2017: métastases au niveau hépatique

Contactez l'auteur

  1. Ne vous préoccupez pas de « n’être rien aux yeux de la société ». Etre quelqu’un pour vous même, y avez vous pensé? le cancer chamboule tout. Chaque nouvelle épreuve remet en question » l’équilibre « qu’on avait installé; au fur et à mesure ne reste que l’essentiel: l’envie,un bien joli mot, en vie ou pas. Quand le sentiment de n’être plus vraiment en vie, en phase avec ce que l’on peut supporter et ce que l’on sait ne pas vouloir supporter vient l’heure du vrai combat. L’ ennemi n’est plus la maladie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*