Touchée mais pas coulée

IMG_20170801_074234

Scène de ménage

 

Voilà déjà presque un an que tu partages ma vie…

Toi kikon qui t’es incrusté en moi sans me demander mon avis. Non seulement je suis obligée de cohabiter avec toi alors que j’ai toujours dis que la vie à 2 ce n’était pas pour moi, que je préférais être seule que mal accompagnée… Bla bla bla. Et en plus non content, tu as invité tes potes les métastases car tu t’ennuyais. Et plus ça va et plus elles sont nombreuses.

 

J’ai vraiment l’impression que seul tu as peur de moi !!!

 

En mars Mme Thérapie ciblée n°1, une tierce molécule est venue me prêter main forte pour te contenir un maximum… Elle ne détruit que les méchantes cellules… Du coup je suis sous trithérapie, je m’explique : visite quotidienne à mes n’amis , + thérapie ciblée n°1 + kizomba à consommer sans modération…

 

Voila ma thérapie à moi. Alors oui je sais ne respecte pas l’ordonnance d’origine qui me demande aussi de me poser !! Mais je n’y arrive pas.

 

Sachant que les médecins à ce jour n’ont pas de solution à me proposer pour te tuer définitivement je vis ma vie à fond !! Et trop parfois car mon corps est quand même fatigué certains jours. Parfois je suis à genoux, j’ai pris un abonnement avec mes toilettes… Plusieurs fois par jours je dois leur tenir compagnie… C’est comme ça…
Et dire que je suis dans l’acceptation mon Cul… ça dépend des jours même s’il faut avouer que dans l’ensemble je passe de bonnes journées. Je passe beaucoup moins de temps à ma résidence secondaire… Gustave Roussy et Benjamin ne me voient plus que tous les 3 mois…

 

Malheureusement espèce d’encu….de Kikon tu as encore compris ce qui se passait, qu’on essayait de te tenir au calme et du coup tu as encore une fois décidé de te défendre. Tu as repris du volume et d’autres métastases sont apparues à d’autres endroits !!! Dans mon malheur et pour aujourd’hui tout est encore dans les poumons… Le reste de mon corps est épargné…
Encore une fois je dois encaisser le choc, reprendre mon souffle et continuer d’aller de l’avant…

Franchement je commence à être fatiguée par ces moments de joie, d’espoir et de ces putains de baffes que tu me claques sournoisement derrière la tête… Car bien sûr tu es fourbe et sournois, tu frappes toujours là ou l’on t’attend le moins…

 

Alors c’est reparti pour un tour, on m’a présenté mon nouvel allié du moment : Mme thérapie ciblée n°2, autre type de thérapie ciblée avec un contrôle dans un mois… Je ne peux m’empêcher d’être en colère et d’être haineuse face à cette foutue maladie qui est en train de prendre du terrain petit à petit.
Tu ressembles beaucoup à une autre maladie qui est progressive insidieuse et mortelle…

Et franchement je suis paumée. J’ai tellement peur de partir avec le regret de ne pas avoir fait telle ou telle chose…

Je vois tellement d’articles sur des plantes qui pourraient aussi m’aider…,Mais bon je reste lucide et je me dis, grâce à vous qui m’aidez à garder la raison, que s’il existait un remède miracle contre le cancer cela se saurait…

 

Une chose que tu me fais travailler par contre c’est la patience et vivre au mieux l’instant présent… La maladie est incontrôlable et rend l’homme totalement impuissant. C’est horrible cette sensation…

Ici, avec mes amis voici comment on te fait la grimace!!!! Sale kikon tu me pourris la vie mais pour aujourd’hui tu ne m’empêches pas de vivre.

 

Aujourd’hui je n’ai pas de place pour la demi mesure !!! Soit je me laisse écraser par la force déstabilisante de ce foutu Kikon, sois je suis forte et je lui impose un état d’esprit encore plus fort et plus envahissant.
Je ne peux pas oublier cette maladie, ni nier la peur qu’elle me génère, ni la menace qui rode au dessus de moi tel des vautours.

Alors je choisis avec l’aide de mon entourage et ma PS, de contraindre Kikon à une réalité, à une existence qui par sa densité puisse contrebalancer cette obsession d’attendre d’être emportée…

 

Je vous aime putain !!!!!!!

Contactez l'auteur

  1. Après avoir lu ton témoignage et la façon dont tu te bats et tu ne baisse pas les bras face à l’adversité ;il n’y a pas de mots pour exprimer ce que je ressent car ce que j’ai vécu avec le cancer du sein il y a douze ans n’est pas comparable à ce que tu vit. La seule chose que je peut faire pour toit moi qui suis croyante cet prier pour toi ;pour que tu sorte vainqueur de cette terrible épreuve,

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*