Assumer pour me sentir libre

Sigourney WEAVER, Demi MOORE, Sinead O’CONNOR ou LA BOULE ? 😁

On y est… 2 jours que mes cheveux tombent par poignées ! C’est juste insupportable…

  • 1 : parce que ça devient de plus en plus clairsemé : trop moche !
  • 2 : car il y en a de partout… un coup de vent et pfiouttt ça vole : par terre dans la maison, dans la voiture, sur les gens qui sont à côté de moi !!
  • 3 : car le lavage de tête c’est une cata : j’en ai plein les mains, ça colle dans le cou, le dos, le long des jambes, ça bouche la douche…
  • 4 : car mes 3 Z’Amours sont en mode panique de voir tout ça !


Donc c’est décidé Dimanche matin c’est RASAGE ! I’m ready ! 💪


J’en appelle donc à un de mes anges gardiens : Lu, ma petite voisine coiffeuse. HELP !
💕arrive, juste avant qu’on commence, avec un Enooooorme bouquet de fleurs pour me donner du courage ! Pfiouu les larmes montent.


On commence par le sabot 12 : trop long j’ai des endroits qui sont déjà presque nus ! Sabot 3 : encore trop long ! Moche. Alors va pour le « pas de sabot » ! Et c’est mieux ! Je me regarde… bah oui ça passe en fait ! Lu. et 💕sont rassurants. Ils me trouvent belle 🤔 Bon ben s’ils le disent je vais essayer de les croire ! 🤷‍♀️


Je veux et vais assumer ! Make Up et boucles d’oreilles seront mes alliés. 💪


C’est vrai après tout, pourquoi est-ce que je devrais me cacher ? Je comprends que les gens puissent être gênés ou peinés de me voir ainsi. Mais si je baisse la tête et n’affronte pas ces regards, n’est ce pas encourager cette gêne ? La gêne entraîne la gêne. La peine entraîne la peine.


Ma théorie ? En assumant cette alopécie (tiens encore un nouveau mot que j’aurais appris 😉), je pense que les gens en face de moi seront petit à petit plus à l’aise et arriveront à se détacher de celle-ci. Un grand sourire, regard droit dans les yeux de l’autre et ça passe crème ! Enfin… j’espère !


Bon soyons honnêtes : j’en suis pas encore à aller faire mes courses sans un turban… mais ouvrir à un livreur, artisan, ou déambuler chez moi et devant chez moi la boule à Z sont les petits défis que je me lance ! Je teste les réactions .. ça me fait flipper mais ça m’amuse ! Addict à l’adrénaline un jour, addict toujours ! 😁


La perruque ? oui je l’ai. Elle est jolie. J’aime bien. Mais je ne suis pas certaine de la mettre beaucoup. Pour le boulot oui. Je ne voudrais pas mettre un coup de stress supplémentaire à mes petits candidats qui passent des entretiens.😊

Bref c’est cool, je peux changer de tête à ma guise et ça me plait… pour le moment ! 🍀


Et le plus important : mes 3 Z’amours sont apaisés de voir que « c’est pas pire » … et même bien mieux que de voir tomber tous ces cheveux 👍!


Ça c’est fait ! Une sacrée étape !
Demain c’est chimio n*2 … let’s go !

D’autres témoignages autour du cancer :

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Armelle Silvestre

    De tout coeur avec vous !
    Je n’ai pas eu à subir de chimio, radiothérapie et hormonothérapie seront suffisantes dans mon cas. Mais j’aurais souhaiter réagir comme vous si cela m’était arrivé.
    Bravo !
    Je vous souhaite un parcours pas trop dur et un bon rétablissement !

    Vous avez toute mon admiration et mon affection !

    Bien à vous
    Armelle

  2. Dans quelques jours je vais passer par là. Par contre, je ne me sens pas capable de me promener tête nue même chez moi.
    Vous avez beaucoup de courage.
    Merci

    • Merci.🙏
      La perte de mes cheveux a été ma plus grande appréhension quand on m’a annoncé que j’aurai de la chimio. J’étais terrifiée à cette idée. Alors j’avai tout prévu : turbans, perruque, …
      Et finalement une fois devant le fait accompli je me suis dit que j’avais 2 choix : me cacher et me compliquer la vie encore plus que ce qu’elle était ou assumer ! C’était l’été il faisait chaud j’ai choisi la simplicité et le confort. Et finalement ce fut plus simple que prévu.
      Nous sommes toutes différentes et le principal est d’être en accord avec soi même.
      Je vous souhaite plein de courage et de toujours faire ce qui est bon pour vous.💕

  3. Je suis passée par là en 2013, 15 jours après ma première chimio ça commençait, dans la malson, sur l’oreiller, dans les escaliers, il y en avait partout alors j’ai pris un ciseau et j’ai dit à ma fille « tu as déjà vu un coiffeur du dimanche ? » Et j’ai tout coupé à ras, comme j’ai pu. Ensuite j’ai pris la tondeuse et j’ai demande à mon fils d’achever le travail… je me suis mise devant le miroir après ça et j’ai éclaté de rire, oui, vraiment ! Je n’ai pas mal vécu ma perte de cheveux, je me suis dit tout simplement qu’ils allaient repousser et que si je devais passer par là pour éviter le pire, eh bien ce n’était rien. J’ai demandé à ma famille si ça ne leur faisait pas mal au coeur de me voir comme ça, sinon je me serais couverte à la maison mais mon mari et mes enfants m’ont dit « si toi tu te sens bien comme ça alors reste comme tu veux » mon plus jeune fils m’a juste demandé de me couvrir la tête quand ses amis venait parce que leur regard envers moi le gênait donc je mettais mon turban mais sinon rien. Voilà, je n’ai jamais eu cette sensation de gêne ou de honte et le regard des autres, en ce qui me concerne, ne m’atteignait pas, je le comprenais, j’ai pris cela pour de la compassion c’est tout. Après les chimios, ça a vite repoussé. J’ai été tranquille jusqu’en février 2021..rechute de mon cancer du sein, moins « sympa » cette fois, il est réapparu sous forme de métastases pulmonaires, il n’est pas guérissable mais ça se soigne. Sous hormonothérapie pour le moment et on verra pour la suite, pour le moment c’est efficace 😊 garder le moral, toujours, c’est ma devise.. il m’arrive (rarement) d’en avoir mare, de ressentir une fatigue extrême et même de pleurer, seule dans mon coin. Puis je me ressaisis et je me dis « mais pourquoi tu te laisses aller ? Tu es en vie, tu peux sortir, voir du monde, profiter des instants présents pendant que d’autres sont couchés sur un lit d’hôpital, t’es fatiguée mais tu es là ! » Alors voilà, je continue de travailler, quand j’ai un coup de mou, je prends une semaine de repos et c’est reparti ! Je profite de ma famille, de mes petits enfants, de mes amies autant que je peux et je compte bien en profiter le plus longtemps possible (s’il y a quelqu’un là haut, j’espère que tu m’entends 🙏🏼😊)
    Bon courage à toutes celles qui passent par là

  4. Bravo !
    Moi j’ai pu être « nue » à la maison, mon mari, mes 3 enfants, parents, beaux parents, mes sœurs, beaux frère et belles sœurs et quelques amis intimes ont accepté 🤗.
    PPar contre je n’ai jamais pu aller faire les courses sans turban
    Tenez bon, sortez, riez autant que c’est possible.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*