Crabus ou le combat d’une vie

 

Bonjour,

Je suis âgée de 34 ans et maman de deux petits loulous 4 ans et 8 mois !

Au mois de juin-juillet 2017, une masse apparaît du jour au lendemain dans mon sein. Étant enceinte, ma sage femme me dit que c’est normal c’est la montée de lait !

 

Ah bon, bizarre, je n’ai pas eu ça pour mon premier et là cette masse n’est que dans un sein. Je lui fais confiance et accouche début août. Toutefois, mon bébé ne veut pas prendre mon sein droit alors que pour le sein gauche pas de soucis.

Je reparle à nouveau de cette masse au personnel de la maternité. Pour eux, tout est normal, le sein n’est pas rouge. Il faut que je le masse. Je les écoute.

 

Puis, au mois de septembre, je vois mon médecin. J’ai mal au sein ! Le médecin appelle la maternité, c’est normal, c’est l’allaitement. Le problème est que je n’allaite plus depuis 3 semaines. C’est un abcès, le lait doit stagner dans mon sein.

OK, pas de stress je vais passer une écho et une mammo. Et là, le médecin me dit qu’il n’y a pas de lait ! Qu’est-ce que c’est alors ??? Biopsie en urgence, je vois leurs regards, je comprends que c’est grave.

Deux jours plus tard, le médecin m’apprend que j’ai un cancer ! Une semaine après, me voici face à mon oncologue qui me dit que j’ai un triple négatif stade 3 ganglions touchés.

Elle nous annonce à mon mari et à moi : « 6 mois de chimiothérapie, ablation et curage, 6 semaines de radiothérapie et 9 cures d’immunothérapie ». Je dois aussi faire rapidement un prélèvement d’ovocytes.

 

Je me bats tous les jours depuis cette annonce pour ma famille, mes enfants. Je suis souvent exténuée car en plus d’être une jeune maman de deux petits bouts, je dois lutter contre crabus.

J’affronte mon nouveau visage, ma tête d’oeuf, mon nouveau corps sans mon sein. Bientôt, j’aurai également mes résultats de génétique.

J’ai vraiment hâte que tout cela se termine, j’ai l’impression d’être entre deux mondes, d’être coincée.

Le cancer, certes, me fait relativiser et me permet de me recentrer mais il m’a volé des moments précieux avec mes enfants, avec mon bébé.

Alors crabus, tu vas dégager vite fait tout comme tu es arrivé car là, je n’ai plus la patience et mon seuil de tolérance est dépassé.

 

Never give Up nous sommes plus forts que lui !!!

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bonjour super magmag, je suis admirative de votre esprit de combativité ! Ça me rebooste de vous lire…
    Moi-même j’ai eu un cancer en 2015 hormonodépendant, her+++… chimiothérapie, radiothérapie, piqûres pendant un an et souvent le moral à 0. J’ai eu la chance de n’avoir qu’une exérèse et non une ablation. Ça m’a fait du bien ce matin de vous lire, votre positivité me donne de l’énergie… merci bon courage et comme vous dites : ouste le crabe !!!

  2. Lapeyre Sandrine

    Bonjour,

    Je m’appelle Sandrine, un cancer du sein a été détecté le 30 juin dernier, j’ai eu droit à la chimio, à l’opération et à la radiothérapie.
    J’ai 3 enfants. Certes, j’ai perdu mes cheveux, mon travail, mais lutter contre le cancer c’est un combat. Pensez toujours que vous allez le vaincre, pour moi les soins sont terminés et je dois reconstruire ma vie.

    Finalement, pour moi le plus dur, ça n’aura pas été les soins mais la période où j’ai dû l’apprendre à mes proches.

    Faites confiance à votre médecin et à toute l’équipe médicale, ce sont des gens formidables. Je ne peux que vous souhaiter bonne chance pour votre combat.

    • Mayet Magali

      Merci Sandrine pour votre soutien.
      Nous sommes malheureusement nombreuses à vivre ceci, trop nombreuses d’ailleurs. Je vais leur faire confiance et continuer à me battre.
      Mon opération approche puis les rayons.
      Je vous envoie tout mon courage pour votre nouvelle vie soyez heureuse.
      A très vite
      Bise

  3. Bonjour, moi aussi je suis interpellée par votre message. J’ai eu aussi un cancer en 2012, 25 jours consécutifs de radiothérapie, 2 opérations, et 2 ans de chimio. Stade 3 et ganglions touchés, on me donnait 42% de chance de survie. J’ai toujours cru en ma guérison, j’essayais de ne pas penser à ma maladie.

    Aujourd’hui, j’en suis sortie même si je fais des contrôles tous les 6 mois. Je sais que rien n’est jamais gagné mais le corps soignant est très compétent et le malade est bien entouré.

    Ayez confiance en vous et en vos capacités à décider de guérir et tout se passera bien.

    Allez, courage, filez vers le bout du tunnel avec vos 2 petits par la main.
    Marie

    • Mayet Magali

      Merci Marie pour vos encouragements.
      Vous êtes un exemple pour nous tous j’admire votre volonté et compte bien ne pas me laisser faire par ce maudit crabe!
      Mes enfants sont mon moteur même si parfois je suis fatiguée et stressée je remonte toujours pour eux. Ils ont besoin de leur maman.
      Je vous souhaite le meilleur pour l’avenir et profitons de la vie et de ses petits bonheurs.
      A très vite.
      Bise

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*