Échec de mon mi-temps thérapeutique

 

Après un protocole très long pour une récidive d’un cancer du sein (deux opérations, six séances de chimio et 37 séances de radiothérapie), je me décide à reprendre mon travail à mi-temps thérapeutique.

J’étais très heureuse de reprendre une activité même à temps partiel !!

Mais j’ai vite déchanté : je n’ai pas retrouver mon poste.

Mon nouveau manager a tout fait pour me décourager et me faisait des réflexions très déplacées.

Je suis depuis en arrêt maladie suite aux conseils du médecin de la sécurité sociale.

J’ai été forte pendant tout mon protocole de santé mais là je n’ai pas envie de me battre pour mon job !!

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Après avoir été opérée 2 fois et fait 32 séances de radiothérapie, j’ai repris mon emploi à mi temps thérapeutique et ne pouvant bénéficier d’une continuation via la sécurité sociale, le médecin conseil a décidé l’invalidité 1été catégorie….je suis donc restée à mi temps et j’ai un employeur très respectueux qui a accepté.

  2. AUBRY Marie Noelle

    Bonjour,
    Opérée en février et mars 2003, j’ai connu les mêmes problèmes. Après 6 mois d arrêts, je n’ai pas retrouvé mon poste. J’ai été mise au placard pendant 6 semaines à deux reprises. J’arrivais le matin, mon bureau était vide. Mes collègues avaient ordre de ne pas me donner de travail. Je suis allée voir mon nouveau DAF qui m a dit : « Avec vos soucis de santé, votre place est chez vous à vous reposer. Dès le lendemain, j’ai pris RV avec un inspecteur du travail. Après plusieurs contacts avec mon employeur, l’inspecteur du travail m’a conseillé de le mettre aux prud’hommes car il n’envisageait pas de me reprendre. J’ai gagné aux prud’hommes.
    Depuis je suis en invalidité. C’est injuste mais il faut l’accepter .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*