Et si le KOmbat nous ré-inventait ?

 

Avril 2017, par auto-palpation, je découvre une boule dans mon sein gauche.

J’en parle à mon médecin de famille, qui me prend un rendez-vous d’urgence, dès le lendemain pour faire une mammographie. Huit jours après, on me faisait une biopsie.
Et le 5 mai 2017, l’Annonce tombe : un cancer du sein triple négatif de stade et grade 3.

Puis le protocole est défini : 8 mois de traitements (3 opérations, 6 chimios, 30 séances de radiothérapie.)

 

La route a été longue, mais dans ce malheur j’ai eu quand même un peu de chance… La chance d’être extrêmement bien entourée… Tout d’abord par mon cercle très proche, mes enfants, ma mère, mon conjoint, ma meilleure amie…

La chance d’avoir un ami d’enfance gynécologue qui pouvait m’éclairée sur toutes les questions qui m’assaillaient.

Pour mon entourage, j’ai créé un groupe fermé sur facebook, où j’ai invité mes amis les plus proches, ceux qui connaissaient ma situation et à qui je souhaitais donner régulièrement des nouvelles. Je postais donc régulièrement des infos, bonnes ou moins bonnes et avais un soutien très agréable.

Côté soutien, j’ai également découvert le site « mon réseau cancer du sein », téléchargé l’appli sur mon téléphone… et ce réseau a été ma plus grande source d’informations, d’échanges sur mon parcours.

 

Durant mon parcours, j’ai également été très touchée par un beau geste de solidarité : une amie m’a donné les bonnets de chimio d’une connaissance qui avait, elle, fini ses traitements, et ne savait quoi faire de ses bonnets.

 

2018, fin des traitements.
Nouvelle Année, nouvelle envie ! Une furieuse envie de donner du sens à tout cela…

Envie toute naturelle de partager, d’aider et de combler un vide identifié. Je ne sais pas où/à qui donner mes bonnets maintenant que mes cheveux repoussent… Alors que bon nombre de femmes en ont besoin sans en avoir le budget !!!!

 

Alors un jour l’étincelle… Pourquoi ne pas créer une association pour collecter et transmettre les bonnets chimio afin que toutes, nous soyons Belles et Solidaires face au cancer.

Et donc, me voilà à lancer mon association, ce n’est que le début, la route sera sans doute longue, mais la motivation est là, pour nous toutes ! Je viens de recevoir un premier colis de bonnets, j’espère qu’il est le premier d’une très longue liste.

 

Alors oui, le KOmbat peut nous amener bien des nouveautés dans notre vie, des nouvelles rencontres, des nouveaux projets, un nouvel éclairage sur notre raison d’être… et sur notre chemin de vie.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bonjour
    C’est une super idée de transmettre ses bonnets et turbans à la fin de son traitement c’est un message d’espoir et de force
    Je suis en plein. Traitements et je n’hesitai Pas a vous transmettre tous les accessoires une fois ma bataille terminée
    Bien à vous

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*