Fille de marin, j’ai gardé le cap pendant la tempête.

Atteinte d’un lymphome depuis 2 ans, il est devenu agressif en août. J’ai subi 4 mois de traitement et suis désormais en rémission complète.


Au fil des cures, le corps se fatigue et pourtant il faut conserver une hygiène de vie : manger sainement et faire du sport.


Quand l’activité physique demandait de gros efforts, je m’encourageais mentalement en me rappelant mon père, son père et d’autres pêcheurs qui partaient dans la brume ou la tempête sur leur bateau en bois.


Je suis de cette race là et ce n’est pas le cancer qui va m’arrêter !

D’autres témoignages autour du cancer :

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*