Hier je dansais avec le diable, aujourd’hui je le regarde en face, je n’ai plus peur de lui !

En 2007, à 34 ans, j’ai été opérée d’un cancer du sein très agressif.

Carcinome canalaire infiltrant de grade 3, HER2 positif : la division cellulaire est plus rapide car le nombre de protéines qui s’accrochent à mes cellules et qui participent à cette division cellulaire sont plus nombreuses que la normale. Cancer de 13 millimètres et déjà 2 métastases dans les ganglions sentinelles. Ce type de cancer HER2 positif ne touche que 20% des femmes, et à l’époque, le taux de survie était à 5 ans.

 

J’ai bénéficié d’un nouveau traitement encore à l’essai. Il y a eu aussi de la chirurgie, des séances de chimio, de la radiothérapie et de l’hormonothérapie pendant 5 ans. Aujourd’hui je vais bien. Il n’y a pas eu de récidives.

 

A 41 ans, j’ai réalisé mon rêve : être maman. Ma fille se porte bien et elle est magnifique ! Quel bonheur porter la vie après avoir porté ce crabe de malheur !

 

Mon témoignage s’adresse à toutes les femmes qui sont touchées par la maladie et aussi à toutes celles qui ne sont pas encore maman et qui l’espèrent tant. Car ne soyons pas naïves : le cancer touche de plus en plus de jeunes femmes.

 

Vous allez vaincre la maladie car il n’y a rien qui puisse venir à bout de votre volonté de vivre, de réaliser vos rêves.

 

Battez-vous, ne baissez jamais les bras. Certes, la lutte est rude, mais après le combat la vie reprend ses droits. Elle refleurit là où l’on ne l’attendait plus, comme sur les pires champs de bataille.
C’est la vie qui l’emporte toujours.
Bien à vous.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Très beau témoignage rempli d optimisme de bonheur et de vie …Félicitations pour la naissance de votre enfant et bravo à vous de votre courage et de ce message rempli d espoir qui fait chaud au cœur .

    • J’ai arrêté le traitement hormonal en aout 2012, un an après jour pour jour j’étais enceinte. J’avais très peur que ma fille naisse avec des problèmes de santé à cause des traitements. Le médecin oncologue m’a rassuré. Il m’a même proposé de me mettre en contact avec une maman qui avait eu un magnifique petit garçon après ses traitements.
      J’ai fait des tests génétiques. Il n’y pas de BRCA1, ni de BRCA2 ni de PALB2.
      J’ai conscience que cela ne signifie pas que je ne sois pas porteuse d’une anomalie génétique. Mais je ne vis pas avec la peur au ventre, ni pour moi, ni pour ma fille.
      Quand j’étais enceinte cela a été un bouleversement dans mon corps. Je portais la vie et plus la mort. C’est pour cela que je crois en la puissance de la vie. Cette force créatrice est plus forte que la mort ou que la désolation.
      J’ai été sur les champs de batailles de Verdun. La terre bombardée avait tellement été retournée qu’on la croyait stérile. Plus personnes ne pensait qu’un jour ici la vie reprendrait. Et elle a repris ses droits.
      Mon corps a été bombardé, vos corps sont bombardés, mais il y a au fond de chacun d’entre nous une petite flamme qui ne demande qu’à être allumée, à être embrasée.

      Bien à vous.

  2. Mon dieu je voudrais voir des témoignages comme le votre tous les jours. 38 ans her2+++
    Métastase hanche et foie. Tumeur 8cm.6 mois de chimio hebdomadaire ablation totale du sein et maintenant rayons. Hier je disais bonne vacances à ma collègue le lendemain Jai un cancer stade 4.anéantie. j’ai 2 enfants 2 et 5 ans je pense à eux tous les jours que dieu fait.je veux rester vivante le plus longtemps possible. Toujours sous traitement. Pas d hormonotherapie.
    Bises

    • Courage à vous je suis sure que vous pouvez combattre ce crabe . Pour vos enfants. Et je souhaite de tout coeur que vous guerissais et que vous puissiez les voir grandir. Moi j ai eux un c[acer de l endometre malheureusement je ne pourrais jamais donner la vie. Mais je suis de tout coeur avec vous . Continuer à vous battre .

    • Vous êtes vivante Planchon et vous allez le rester et voir vos petits bouts grandir. Les traitements pour HER2 positifs sont efficaces contre les métastases. J’ai bénéficié d’un traitement en 2007, mais depuis d’autres sont venus en renforts.
      Aujourd’hui, le HER2 a devant lui un bataillon bien armé et prêt au combat. Prenez le commandement, battez vous. Votre corps vous appartient. Dites lui que vous avez choisi de vivre, que vous êtes du côté de la vie, et non de la mort.

      Lors d’une séance de radiothérapie j’ai discuté avec un jeune homme en salle d’attente. Il était très abattu car cancer au cerveau. Bien entendu je lui ai dit de quoi je souffrais. Difficile me direz vous de parler d’autres choses. Je lui ai dit que moi personnellement je ne mourrai pas du cancer. Et j’en avais l’intime conviction. Trop jeune, trop de choses à faire dans la vie. Bref, le crabe tu dégages !
      Tout ça pour vous dire Planchon d’avoir confiance en vous, en vos capacités à rebondir. Faites confiance aux traitements même s’ils sont lourds et difficiles à supporter parfois.
      Ne baissez jamais les bras.
      Bien à vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*