Je ne suis pas prête

Je ne suis pas prête… Tu as beau me dire que tu en as marre de cette vie la… Que c’est pas comme ça que tu imaginais ta vie… Je ne suis pas prête… Tu luttes depuis près de 5 ans maintenant… Ton quotidien est un combat… Je ne suis pas prête. J’ai besoin que tu luttes encore… Je sais que c’est égoïste de ma part mais je ne veux pas que tu baisses les bras… Que tu rendes les armes… Je ne suis pas prête… Tu as encore des tas de choses à m’apprendre… Des tas de choses à vivre avec nous avec moi avec tes petits enfants… Je ne suis pas prête…

 

Si je pouvais négocier avec lui je lui dirais demande-moi ce que tu veux, je ferais tout ce qu’il faut pour qu’elle guérisse… Mais je me rends chaque jour de plus en plus compte que tu ne guériras pas… Tu iras mieux, tu vivras avec, mais tu l’auras toujours en toi… Chaque jour tu me dis à quel point tu en as marre, chaque jour j’entends tes plaintes… Et je ne sais quoi répondre… Ce n’est pas juste, cette maladie est une chienne qui attaque sans prévenir, elle a la rage de détruire sur son passage sans penser aux douleurs qu’elle inflige aux malades comme aux accompagnants.

 

Tu es forte, tu m’inspires, tu luttes malgré ta lassitude… Certes tu te plains mais tu as totalement le droit car c’est toi qui la sent en toi, c’est toi qui cohabite avec ça, c’est à toi qu’elle prend toute l’énergie, c’est toi qui a dû sacrifier ton corps pour tenter d’en guérir.

 

Pour ma part je suis triste plutôt effondrée chaque jour qui passe un peu plus. Je ne sais pas si les gens se rendent compte de ce que c’est que de vivre avec le fait de savoir sa mère malade depuis 5 ans et d’être un spectateur impuissant… Tu aurais besoin d’une greffe je te donnerais tout ce que je peux mais là tu as juste besoin que ce crabe te laisse tranquille mais je n’ai pas la solution à part te soutenir au quotidien du mieux que je peux.

 

Et voilà l’annonce est tombée ce putain de crabe va gagner… C’est tellement injuste, je ne suis toujours pas prête… Je sais que toi non plus, d’ailleurs aucun de nous ne peut l’être…

 

« Il faut se préparer » non mais sérieux je ne vois pas comment on peut se préparer à perdre sa mère ? Celle qui t’a donné la vie, qui a fait de toi la personne que tu es, qui t’a toujours soutenue, qui a cru en toi, qui t’aide pour tout et n’importe quoi parce que c’est ta mère que tu es la chair de sa chair…

 

Je peux me préparer à partir en vacances, me préparer au froid de l’hiver qui approche, me préparer à plein de choses mais pas à te perdre.

 

« Ce qui ne te tue pas te rend plus fort » quel est l’imbécile qui a dit ça… Je ne sortirai pas plus forte de cette épreuve au contraire je me sentirai plus fragile car il me manquera une partie de moi… Un morceau de mon cœur de mon âme va y rester.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*