La double peine Covid/Cancer des jeunes adultes

Bonjour chaîne Rose,

Avec ce Covid, on en oublierait presque que les traitements se poursuivent et que les interventions continuent… Et en période de confinement nos enfants ne sont pas tous traités de la même façon !

Selon les hôpitaux, dès 16 ans tu n’es plus en pédiatrie, du coup pas de visite !

Donc si aucune coordination avec une structure AJA (Adolescents Jeunes Adultes) tu affrontes les hospitalisations seul et de très jeunes adultes retardent des interventions pourtant primordiales.

Je parle en connaissance de cause : ma fille de 21 ans, en récidive, doit se faire retirer des métastases pulmonaires et a préféré attendre après le 11 mai pour être hospitalisée… ne supportant pas l’idée d’affronter cette épreuve seule.

Être cancéreux entre 16-25 ans c’est la double peine selon la prise en charge initiale. On parle peu des malades de longue durée en cette période ou seul le Covid semble préoccuper la planète.

Voir le témoignage photo de Louise
Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*