La vie est belle !

Je m’appelle Sylvie, 59 ans, mariée, 1 fille de 19 ans dans les études supérieures, un fils de 38 ans.
Il y a 11 ans, le professeur oncologue m’a dit : vous avez un cancer très méchant, mais nous allons être encore plus méchants que lui !

C’était un cancer hormono-dépendant : opération (tumeur et ganglions), chimio (8 séances), radiothérapie, curie-thérapie puis hormonothérapie et enfin ….. rémission totale ! Biopsie juillet 2015 : tumeur sur l’autre sein ; ça n’est pas une récidive, c’est un tri-négatif.
Donc 31 Juillet et 31 Août : opérations pour enlever la tumeur, puis les ganglions car 1 était atteint.
Actuellement je suis en chimio ; 4e séance, encore 2 : le 1er Janvier…

Ouf je peux passer les fêtes en forme !!!! et la dernière le 22, puis radiothérapie 5 ou 6 semaines, je ne sais pas encore…

Le traitement du 1er cancer a été tellement lourd, que, même si c’est dur parfois en 1ère semaine de chimio, la perspective d’un protocole (presque) si court, nous aide à passer ce nouveau cap.

J’avais envie de vous offrir mon témoignage pour aider celles et ceux qui pourraient se décourager et/ou qui se posent des questions quant à leurs réactions, raisonnements ou autres.

J’ai fait un parallèle avec mon premier cancer. À l’époque, nous étions sur la région parisienne.

 

Lorsque j’ai appris que j’avais un cancer, alors que j’avais peur que l’on m’enlève le sein, mon mari gentiment m’a dit que ce n’était pas important avec ses mots un peu maladroits « et alors ! … ».

Lorsque j’ai perdu mes cheveux + les cicatrices et les effets secondaires, je ne pouvais pas concevoir que j’étais désirable pour mon mari et ça a été une période très difficile pour lui (nous en avons parlé plus tard). Je me sentais moche, j’avais l’impression d’avoir perdu toute féminité.

Par contre, j’ai toujours ignoré le cancer, comme un vulgaire petit rhume.

Depuis, il y a 8 ans, nous avons eu l’opportunité de changer de vie et nous habitons maintenant dans une maison à la campagne… Le cancer nous a ramenés à l’essentiel : profiter de la vie, la vraie !
A l’époque, je travaillais comme une dingue, maintenant j’ai vraiment ralenti. Je m’occupe de ma famille un maximum !

C’est donc avec une relative sérénité, même si ça n’était pas de gaité de coeur, que nous avons appris la nouvelle et décidé de passer au mieux cette nouvelle épreuve.

Tout d’abord, pour m’aider, comme pour la première chimio, je me suis armée de compléments alimentaires naturels (boutiques bio). Et …. j’écoute mon corps !!!

Je ne souffre pratiquement pas des articulations, des os … (genoux, …) car j’ai compris (à mon détriment – 1ère chimio où j’ai terriblement souffert) que les 5 premiers jours, il faut rester un maximum allongé car le corps lutte contre le produit, donc ne pas lui demander d’efforts supplémentaires. Plus les compléments naturels, je constate en en parlant avec d’autres patientes qui font la même chimio, que j’ai moins d’effets secondaires et de souffrances.

Par ailleurs, bien qu’à nouveau la perte de mes longs cheveux (que mon mari adorait) m’a encore beaucoup affectée, j’ai décidé de ne pas mettre de perruque cette fois-ci car mon mari ne pouvait plus « supporter » la 1ère et préfère me voir sans. Donc, j’assume ma féminité même sans cheveux !

Je suis allée sur YouTube pour voir comment on fait de super coiffes avec des cheichs, foulards, tissus, on m’a ramené du tissu du Sénégal et des Tarbouchs du Maroc que j’utilise chez moi.

De plus, j’adore les chapeaux, donc je les mets pour sortir avec des genres de bonnets très fins en coton. Si ça peut vous donner des idées 🙂

Mon attitude face au cancer : Comme la première fois, je l’ignore, pour moi je suis guérie, nous continuons à vivre comme d’habitude, nous programmons des invitations et sorties (évidemment en fonction des chimios) et attendons le printemps, fin des traitements.

Sinon, il faut bien parler des autres, de ceux dont vous n’avez plus de nouvelles depuis qu’ils ont appris que vous aviez un cancer, mais aussi de ceux qui sont là et qui ne vous lâchent pas, qui font comme d’habitude, voire plus. Eh bien, c’est l’occasion de faire le tri dans nos relations et même parfois la famille… Ne garder que les meilleurs !

Ca fait mal au coeur, dur à avaler car on n’aurait pas crû …. mais au moins ceux qui restent, c’est vraiment pour la vie !

Nous avions fait un premier tri il y a 10 ans, depuis de nouvelles relations sont nées… Il y aura un inévitable 2ème tri.

Voilà ce que j’avais envie de partager avec vous aujourd’hui.
En tout cas, nous profitons un maximum de tous les petits moments de la vie comme le plaisir d’être ensemble, en famille, avec des amis, observer la nature, le soleil… La vie quoi !!!

Nous avons conscience que la vie est belle et ça… C’est du caviar chaque jour !

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bonjour Sylvie
    J’ai lu ton témoignage avec émotion j’ai eu également un cancer du sein en 2011 et pour l’instant tout va bien .ce sont des moments très difficiles de passer par la maladie et nous ne sommes pas toujours compris par les gens d’extérieur, moi aussi j’ai fait le tri dans mes amis et ma famille, mais ce n’est pas important, je ne sais pas comment je réagirais si on me disait que le crabe est revenu mais je suppose qu’il faudrait que je fasse avec !!!! A-t’on le choix ? Qu’importe le principal c’est d’être bien dans son âme d’être aimé par son mari, ses enfants et de prendre soin de soi. Alors Sylvie prend soin de toi, bon courage pour la suite et passe de bonnes fêtes de noel ?

  2. Super témoignage et je vous dirai « Bienvenue au Club ». Nous avons quasi le même parcours. Moi, depuis 2004, cancer du sein avec son cortège de joyeusetés, puis métastases hépatiques, pancréatites à répétition et 3 nouvelles chimios + un test clinique + traitement à vie. Mais qu’est-ce tout cela à côté du fait de se lever chaque matin, bien vivante et bien décidée à profiter de ce qui nous est offert à chaque moment présent. Trop de gens vivent à côté de leurs vies. Quand elle ne tient plus qu’à un fil et que le seul qui puisse résoudre la situation est nous-même, on comprend le sens d’aller à l’essentiel. Courage et haut les coeurs. Mon témoignage également sur ce site. Bonne journée

    • Bonjour Martine,
      Je prends connaissance aujourd’hui de ton petit mot. Merci.
      Plus qu’ une séance le 22 ? et les rayons … renaissance en avril-mai ?
      Très belle année pour ta famille et toi pleine de bonheur et de santé ?
      Sylvie

    • Bonjour Loreta ?
      Merci pour ton petit mot.
      Je te souhaite une très bonne année 2016 pleine de joie, de bonheur et surtout la forme pour profiter de la vie ? les meilleures choses
      Je t’embrasse ??
      Sylvie ?

  3. C’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu votre post. Je suis actuellement à 3 semaines de ma dernière chimio pour une récidive après 15 ans. Pas facile, tout à gérer au quotidien. Je me reconnais dans tout ce que vous dites, il y a une chose que je voudrais rajouter certain jour on a le moral en dessous de zéro et on a le droit. Il ne faut pas en avoir honte, on ne peut pas toujours être au mieux et c’est là que je remercie mes amies qui sont là pour me mettre des coups de pieds aux fesses pour avancer. Alors moi aussi j’essaie de profiter de chaque instant, je fais des projets, je me donne des buts. Écrire mon journal me fais du bien, j’y mets tous mes sentiments.
    À toutes celles qui traversent cette épreuve avec ses hauts et ses bas. Tous ensemble on va y arriver à le battre ce foutu cancer !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*