La vie est belle !!

Lorsque j’étais ado j’ai vu à la télé un reportage sur le cancer du sein et on y voyait une femme ayant subi une mastectomie.
Cette vision de la balafre lui traversant le torse m’a souvent hanté et ma plus grande peur était qu’un jour je devienne comme « elle », une mi-femme qui inspire l’horreur et dont on détourne le regard pour ne pas voir que cela peut arriver à tout le monde. Fermer les yeux et ne rien voir voilà ce que font la plupart des gens.

 

En 2006, j’ai 34 ans, il se passe quelque chose de bizarre dans mon corps, mon sein n’est pas comme d’habitude, ma gynéco me rassure, un cancer à 34 ans ce n’est pas possible !! Le radiologue confirme, ce n’est qu’un abcès, il ne faut pas penser au pire « ma p’tite dame » !!

 

Je laisse couler pendant 6 mois (6 mois de trop), et là ma gynéco commence à s’inquiéter et me prescrit une mammo dans un centre spécialisé, ce n’est pas un abcès me dit-on.

La semaine suivante biopsie des nodules et puis le 09/06/2006 le monde s’écroule autour de moi, je m’effondre dans les bras de mon père venu m’accompagner à mon rdv. Le mot est lâché « CANCER », ça y est ma plus grande peur m’a rattrapée je vais mourir, je ne verrai pas grandir mes enfants qui ont 4 et 6 ans, mon mari va me quitter, je vais souffrir.

 

Tout se bouscule dans ma tête !! Tout se passe très vite, je pleure, je crie, pourquoi moi ??? Qu’ai-je fait de mal ??

Mais cela ne dure pas, mon mari me rassure, mes enfants m’entourent de leurs petits bras, je n’ai pas le droit de me plaindre, je vais me battre et je vais gagner, c’est une épreuve de la vie et je vais la surmonter. Je trouve une force en moi inimaginable, d’ailleurs tout le monde me dit « tu es extra, tu as toujours la pêche et le moral, moi je me serais écroulé », car les gens s’attendent à cela, que l’on soit au fond du lit à se plaindre, moi ce n’est pas la voie que j’ai choisie.

 

Juin 2006 mastectomie, je suis devenue à mon tour cette mi-femme dont l’image me hantait !! Je suis soulagée qu’il me l’ait enlevé, je ne voulais plus le voir, lui qui représentait le mal.
Puis tout s’enchaîne, 8 cures de chimio, 35 séances de radiothérapie, kiné et reconstruction par lambeau diep. 4 opérations plus tard je revis, j’ai perdu 28 kilos.

Je me suis mariée avec un homme extraordinaire qui a toujours été à mes côtés et dont je suis sûre de son amour, mes fils ont vécu cette maladie sans trop de dégâts car je ne leur ai jamais rien caché, ils m’ont même tondu lorsque je commençais à perdre mes cheveux.

 

J’avoue que ce qui m’a le plus contrariée et peinée est le regard des gens et surtout ceux des mamans à la sortie de l’école, beaucoup ne m’ont plus dit bonjour de peur d’attraper la maladie.

 

J’ai même perdu mes amies (enfin je croyais que s’en était) mais ce n’est pas grave, je m’en suis fait de nouvelles en allant sur un forum sur le cancer du sein, des femmes extraordinaires qui savent par quoi je suis passée car elles ont vécu la même chose, malheureusement, il y en a qui sont parties beaucoup trop tôt et je pense souvent à elles et c’est pour elles que je continue à me battre, je ne baisserai jamais les bras car la vie est belle !!!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*