L’accepter et l’apprivoiser

24 juin banale visite de routine chez ma gynéco… 2 secondes et la fosse s’ouvre sous mes pieds quand elle m’annonce « avec tact et délicatesse  » que j’ai une grosseur sur un sein… et non je ne l’avais pas vue… donc le parcours commence : mammo , biopsie et le 6 aout tumerectomie sein gauche et GS qui s’avère négatif.

La suite à venir probablement radiothérapie et hormonothérapie ; je le saurai en septembre.
Comme le corps médical me le dit si bien et l’entourage aussi « … Il a été pris à temps et ce n’est rien. le cancer du sein se guérit très bien.. ». De quoi je me plains….

Certes oui mais ce n’est pas une jambe cassée ; il faut vivre avec et même si la tumeur n’est plus là, le parcours n’est pas terminé . Aujourd’hui je pense ne pas avoir encore apprivoisé la maladie et j’ai encore du mal à en parler sans angoisse et sans peur et lorsque les larmes viennent, on ne comprend pas pourquoi.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*