Le cauchemar démarre

J’ai appris la semaine dernière que j’ai un cancer du sein grade III. Je n’aurais jamais pensé que ça m’arriverait pourtant ma belle-sœur en est morte il y a 2 ans.

 

J’aurais dû être plus vigilante. J’avais pourtant consulté ma généraliste quand j’ai senti une petite boule dans mon sein mais elle m’avait dit que ce n’était pas grave, j’ai fait confiance jusqu’à que cette boule grossisse et m’angoisse.

 

J’ai couru aux urgences et le verdict est tombé après une échographie, une mammographie et une biopsie.  Je n’arrive pas à réaliser que ma vie ne sera jamais plus comme avant !

J ai 40 ans, 1 mari, 3 enfants, un boulot que j’adore et je dois déménager dans 15 jours… La semaine prochaine j’ai des examens tous les jours : IRM, Petscan, recherche du ganglion sentinelle…

Je suis perdue je n’ai jamais été malade je ne sais pas comment faire dans ce monde inconnu, pouvez-vous me donner des conseils pour tenir le choc je pleure jours et nuits… C’est un cauchemar 😭

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bonjour
    J ai 37ans et un cancer du sein métastase dans les os et le foie. 37 ans sans antécédents familiaux donc non illigible au cancer du sein pour les médecins donc cela fut aussi le choc.
    Le plus dur dans cette histoire c est l inconnu les examens…Mais une fois que le protocole est posé tu verras c est rassurant car tu sais que tu es pris en charge et que tu vas guérir. Et puis à mon grand étonnement les effets secondaires sont pénibles mais loin d être handicapant. Je vis bien et je profite à 100% de mes enfants de la vie qui est magnifique. Cette maladie permet de remettre les choses à l équilibre pour mieux vivre par la suite. En ce qui me concerne il y a plus de choses positives que négatives . Alors respires, tu ne vas pas mourir tu vas VIVRE en faisant de cette parenthèse de vie un cadeau pour apprécier les choses de la vie que l on a tendance à ne pas voir Parce que l on court après des chimères. Tout va bien se passer….Tu as plus de force que ce que tu imagines

    • Bonsoir
      Quel bonheur ton message idem cancer du sein avec métastases hanche et foie. Soignée depuis décembre 2017.toujours sous traitement. Her2 +++.ablation radiothérapie chimio. Je rêve que l on me dise que cela s’arrêtera mais non les métastases aux os sont difficiles à prévoir et la propagation aussi. Très beau message

  2. Bonjour, j’ai 35 ans et 3 enfants, actuellement en chimiothérapie pour un cancer grade 3, déjà opéré, ce qui est très important c’est que vous soyez entourée et aidée pour gérer vos rdv et vos enfants…vous allez enchaîner les examens, puis les traitements, je vous souhaite plein de courage, et de trouver la force pour vous battre.

  3. Courage Syssy, il va falloir être forte…
    Il y a forcément toute une étape où on est terrassée par la nouvelle et tout ce qu’elle implique. On en mesure mal encore les conséquences mais on comprend bien que la vie ne sera plus jamais comme avant, tu as raison. Pleure, crie ta souffrance et ta rébellion, des « c’est pas juste » et des « pourquoi moi », tu en as bien le droit. Après, il faut te dire que tu entres dans un combat de chaque jour. Il va falloir accepter que ton horizon se limite aux quelques jours qui viennent, ne mets pas d’énergie dans ce qui pourrait être ou ne pas être dans quelques mois, non, il faut apprendre à vivre au jour le jour. Une marche après l’autre. Le principal est que tu sois bien suivie, par une équipe médicale compétente et en qui tu as confiance. Et d’être bien entourée, l’amour de nos proche nous donne tellement de force ! Il faut apprendre à lâcher prise, à mettre de côté la Syssy d’avant et à devenir juste une patiente. Et te laisser porter par le rythme des examens, des traitements, avec patience, justement… courage, obstination… pour pouvoir t’adapter, vivre au mieux chaque épreuve, mais aussi savoir t’écouter dans les inévitables moments de découragement. Ecouter son corps, apprendre à accepter qu’il ait pû nous trahir à ce point… Effectivement, tu entres dans un monde parallèle à la vie normale, mais tu dois absolument rester concentrée sur ta guérison. Et tu verras, on avance à petits pas, on gagne des petites batailles, parfois on recule un peu mais on repart au charbon. Et on s’en sort, même si on ne se donne pas trop le droit d’y croire. Mais 6 ans plus tard je suis encore là, alors que j’avais un truc très très moche, bien avancé, hyper récidivant, chirurgie traumatisante, traitements lourds… Je suis officiellement guérie, malgré toutes les statistiques. Alors non, il n’y a pas de recette, tu trouveras ta propre voie dans cette bataille, mais tu dois absolument y croire et foncer tête baissée car ça en vaut la peine. Courage ma belle, bats-toi, tu es ton meilleur allié ! Comme tu le dis, c’est juste un cauchemar qui va temporairement chambouler ta vie, mais tu en verras le bout.
    Promets-moi par contre de changer de généraliste 😉
    Nath

  4. Bonjour Syssy, j’ai ressenti cela aussi quand mon cancer du sein a été diagnostiqué en février de cette année. Vous verrez, la torpeur s’évapore une fois qu’on a digéré la nouvelle. J’ai 40 ans, mon mari, mes 3 enfants 13, 10 et 3 ans, mes frères, mes parents qui me soutiennent. Oui ce ne sera plus comme avant, mais dites-vous que c’est pour rester vivante! Tout va s’enchaîner, après les examens, un protocole de soins se met en place, médecins, gynécologue et spécialistes décident du traitement en fonction du type de cancer. Il faut leurs faire confiance, et rencontrer les infirmières et psychologue de l’accompagnement en cancérologie de l’hôpital. Vous avez aussi le magazine « ROSE » que vous trouverez en salle d’attente, sinon demandez-le, moi je me suis plongée dedans pendant des heures et j’y ai trouvé beaucoup de réponses et réconfort surtout au début car on a besoin de savoir et de comprendre.
    Je vous envoie tout mon courage, c’est un moment difficile, qui vous paraîtra interminable, mais vous trouverez en vous mais aussi autour de vous les forces nécessaires pour surmonter cette épreuve de la vie.
    Isabelle

  5. J ai eu un cancer en 1999 un autre en 2015 et je vient d apprendre que j ai un nouveau cancer 2018 pourtant le moral est la vous avez un Mari des enfants C est votre force le cancer ne fait pas mal ont sans sort vous avez la vie moi j arrive pas a pleurer très bien supporter les traitement bon courage

  6. Bonjour, le verdict est difficile à entendre, je suis dans le même cas un cancer du sein grade 3 et j’ai 31ans, vous allez avoir plusieurs examens à la recherche de metastases, ce qu’on appelle le bilan d’extension. Il déterminera si le cancer est metastatique ou non, s’ils ne l’ai pas, il y aura probablement de la chimio une opération puis de la radiothérapie, le traitement va prendre du temps.
    J’ai commencé ma première chimio hier, et je vous souhaite beaucoup de courage.

    • Moi aussi 31 ans en janvier ont ma annoncer un cancer du sein grade 3 avec un bébé de 2 mois et un grd de 7 ans les traitements sont fini la vie reprend son cours mais rien ne sera jamais plus pareil

  7. Chantal Weckerlin

    COURAGE continuez votre vie en respectant vos soins
    Suite à un choc émotionnel dixit le chirurgien j’ai été opérée en mars 2015 je viens de passer mon contrôle hier mammographie échographie chirurgien tout va bien
    Battez-vous on peut s’en sortir
    Opérèe à Val d’Aurelle Montpellier
    Centre tout à fait extraordinaire

  8. Bonjour, J’ai 37 ans et 3 enfants et un cancer du sein. J’ai tout vécu chimio ablation du sein et radiothérapie. J’ai tout surmonté tout en m’occupant de mes touts petits garçons. Si vous voulez discuter avec moi je serais ravis de vous apporter mon soutien. soyez forte ça vaut le coup 😊

  9. Malheureusement il n’y a pas de recette miracle. Vous vivez le plus difficile, ensuite viendront les traitements et là il faudra vivre les choses sereinement, au jour le jour, ce sera plus facile que vous ne l’imaginez et cet été certainement ce sera derrière vous… courage, vous avez une famille, restez le plus possible dans la vie…
    Je vous envoie plein de courage et de belles ondes

  10. Delphine Blanc

    Il faut garder expoir. Avoir confiance et vivre toujours dans l armonie au sein de sa famille.
    Cela va être dur et très fatiguant. Long et angoissant.
    Garder le sourire et embrasser vos enfants et votre mari.
    S entourer de soutiens comme les Associations luttant contre cette merde.
    Si vous faite de la chimio ne pas manger acide et la veille de votre traitem Cela risque de vous donner des aphtes et c pas cool.
    Courage,
    Je me suis fait aider par des médecines alternatives et naturelles.
    Lâcher prise. Sophrologie…..
    Je suis avec vous garder Espoir Confiance et Harmonie.
    Je vous serre fort dans mes bras.
    Delphine

  11. Christine delforge

    Tout va bien se passer ma belle, sois forte contre cette saloperie, c’est une épreuve que le destin t’a planté sous ton nez, prends celà comme un défis et non comme une fatalité !
    Pour moi c’était 2011, avec un mari dans le déni…maintenant je savoure chaque jours passé….
    Je te souhaite de tout mon coeur de trouver la force…
    Je t’embrasse fort
    Christine

  12. Lavandier sylvia

    Tu es dans la phase psychologique la plus difficile. Ensuite comme toutes te l’ont dit, tu vas suivre les rails et ce sera plus facile, car tu vas être portée par une équipe. Ta vie va être mise en parenthèse, pour quelques mois. Ce sera dur, mais tu y arriveras. Je suis en fin de radiothérapie, après avoir eu chimio et opération et j’ai repris mon travail depuis 1 mois. Le matin je suis à Curie et l’après-midi , je travail. Mes cheveux, mes cils et mes sourcils repoussent et je savoure la vie, comme jamais auparavant. Pense à l’acupuncture, l’homeopathie, la sophrologie, enfin essaye tout ce que tu veux . J’ai même vu une chamane! Et ça a vraiment été spectaculaire, pour les effets secondaires. Ça va aller, maintenant les médecins vont faire ce qu’il faut pour te guérir.

  13. Merci merci beaucoup pour vos témoignages j’en ai les larmes aux yeux
    Cette semaine est un vrai marathon j ai pleins d examens et à chaque fois j ai peur des résultats heureusement je ne suis jamais seule ma famille, mes amies, mes collègues me soutiennent au quotidien
    j ai décidé de raconter mon combat sur Instagram (syssssy3006) je me sens moins seul dans la maladie on est tellement nombreuses : ça me fait tellement peur pour l’avenir de nos enfants….
    Prenez bien soin de vous
    Profitez de chaque jour
    Grosses bises à toutes

  14. Bonjour Sissy,
    Je suis en stade 3 également avec 2 enfants de 3 et 5 ans et un mari merveilleux…
    Les traitements ont bien évolués. les chimios sont tout à fait supportables. N’hésitez pas à avoir recours aux soins de support comme l’acuponcture, ça limite vraiment les effets secondaires des chimios !
    Bonne guérison 😊!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*