Le monde s’écroule…

 

J’ai 46 ans, mon mari et moi avons perdu notre fils dans un accident de voiture, il y a un peu plus de 4 ans, il avait 22 ans, nous n’avions que lui… L’enfer d’une maison vide, peur du silence, réapprendre à vivre, la bouée de sauvetage était mon travail et on me confirme début septembre que j’ai un cancer du sein stade 3. Il faut faire l’ablation du sein droit car 2 foyers cancéreux, mais également opérer le sein gauche.

 

Suite à la perte de notre fils nous avons tenté de refaire un bébé, suivi en PMA, échec, FIVDO avec un taux de progestérone très élevé à prendre mais qui a également raté, bref, la conclusion est que ces traitements ont développé des micro-calcifications importantes aux deux seins.

 

On m’opère jeudi, j’ai peur, pas vraiment de l’opération, mais de la suite. J’ai peur pour mon mari, va-t-il supporter encore un telle épreuve dans notre vie, est-ce que je vais être assez forte pour lui ? Est-ce que je vais avoir assez de force pour me battre ?

 

Je suis suivie à Reims à l’institut Godinot, j’ai pleinement confiance en eux, ils ont guéri ma sœur, elle vient de faire enlever sa chambre implantable il y a 15 jours, après elle aussi un combat contre le cancer du sein, elle est un bon exemple pour moi, elle me soutient.

 

Merci de m’apporter votre témoignage et qui sait, y a-t-il des patientes de Godinot ?

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Oh oui tu vas trouver la force !!!! La maladie révèle en nous une soif de vivre qui peut détruire des montagnes. Tu vas guérir, réapprendre le quotidien et reconstruire un foyer.
    Je te souhaite le meilleur parce qu’on le merite

  2. Magali
    Vous avez des ressources que vous ne soupçonnez peut être pas encore, vous verrez vous serez forte. Et il y aura certainement des moments difficiles, où vous n’aurez plus envie, ou vous baisserez peut être les bras, et l’envie de vivre prendra là dessus
    Je vous envoie toutes mes pensées positives, je vous soutiens
    Vous êtes belle , dans les bons et les moins bons jours

  3. Bon courage.
    Parfois il nous semble que la vie ne veut pas nous éparnier. Je pense à vous . A votre mari il faut qu,il soit courageux.

  4. Pensez à vous surtout car c est vous qui avez un cancer et avez perdu votre fils vous êtes positive malgré les épreuves de votre vie je vous souhaite de tout cœur de guérir vous m avez émue

  5. Je me retrouve un peu dans votre histoire moi aussi j’ai perdu ma fille à l’âge de 17 ans un accident de voiture en 2000 quelques temps plus tard on m’annonce que je suis enceinte d’un petit garçon tout se passe bien aujourd’hui il a 17 ans aussi et moi je me suis retrouvé avec un cancer du sein l’ablation du sein droit je suis toujours envie toujours de ce monde que Dieu me protège cela va faire 10 ans malgré les épreuves je pense que nous avons la force de combattre et de nous relever je vous souhaite bon courage et plein de belles choses à venir

  6. Courage Magali. Moi aussi je suis suivie à l’institut Jean Godinot à Reims. J’ai été opérée par le Dr Ceccato, très bon chirurgien qui met tout en oeuvre pour que notre corps soit le moins meurtri possible. J’ai subi une mastectomie bilatérale en juillet 2017. Même si parfois nous sommes abbattues, je pense qu’au fond de nous, une force nous fait nous relever ! Courage Magali, je pense bien à vous.

  7. Pour moi aussi, mastectomie à gauche car microcalcifications dans tout le sein et ganglions sentinelles pris après le décès de maman, j’avais 42 ans je venais de refaire la vie… j’ai eu peur que mon compagnon ne supporte pas ! il a été très présent, très solide. Le cancer nous a changé tous les 2. Ça fait 5 ans et tout va bien aujourd’hui. Tenez bon tous les 2, prenez bien soin l’un de l’autre, la vie est belle malgré les épreuves ! je vous embrasse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*