Les cigognes ne pourront plus trouver mon adresse…

On pourrait croire que j’ai perdu ma féminité depuis la perte de mon premier ovaire à l’âge de 4 ans, l’ablation de mon utérus à l’âge de 15 ans et la nouvelle perte de mon ovaire restant à l’âge de 23 ans.

Bien sûr on va me dire qu’il me reste mes seins pour combler ma féminité, mais qui a dit que nous avions besoin de tout ça pour être une femme ? Il n’est pas nécessaire d’avoir tous ces « ingrédients » pour faire la recette d’une VRAIE femme.

Il parait que le cancer du sein est celui qui touche en premier la féminité, mais pourquoi ? Juste parce que l’ablation du sein se voit forcement si on n’a pas recours à une reconstruction. Pourtant subir une ablation d’ovaires et utérus touche également la féminité, seulement on en parle moins car cela ne se voit pas.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*