Lettre à mon cancer, une façon d’apprivoiser la maladie….

 

Entretien privé avec mon cancer….

 

Cher kikon, il y a 5 mois tu t’es invité en moi… Pas cool comme cadeau de diplôme mais peu importe tu es là donc on va devoir cohabiter. Ok pas de problèmes…

 

Par contre saches que j’ai décidé de faire alliance avec toi, même si c’est juste momentané…
Et oui, j’ai décidé d’apprendre à te connaître mais c’est pour mieux te combattre et te chasser !
Je n’en suis pas arrivé là dans ma vie pour me laisser embarquer par la faucheuse…nan nan nan…Et comme on m’a déjà dit « dieu ne t’a pas sauver de la noyade pour te laisser mourir sur le sable. »

 

Néanmoins, je ne pars pas en guerre, non, ce serait m’épuiser inutilement… je vais mener plusieurs petites batailles…

 

Déjà j’ai fait de Mme chichi une alliée… Et oui, mon traitement est mon copain et crois-moi en l’apprivoisant, en lui faisant un place dans mon corps, il a joué son rôle en douceur.

 

Ta pote la tumeur et ben elle a diminué !!!! Certains de tes acolytes de ganglions se sont fait la malle et pour aujourd’hui mesdames les métastases n’ont pas osée pointer le bout de leur nez …
Je sais que tu rôdes en moi tel un vautour mais je veille au grain….
Saches qu’on est plusieurs sur le front…

 

Il y a Mr yoga et Mr pilates, deux alliés qui me redonnent l’énergie nécessaire pour nous battre mes cellules saines et moi-même.

 

Même si je dois avouer qu’au début il a fallu que j’accepte que ma capacité respiratoire n’était plus la même.

Ensuite j’ai rencontré Mme méditation et le fameux discours aux cellules de Guy Cornaud et Pierre Lessard, puis une amie à moi m’a concocté une pratique de sophrologie juste pour moi pour apprendre à gérer le stress, que tu génères souvent en moi.
Tous les matins, je me concocte ma petite mixture avec de l’huile de nigelle, du poivre du curcuma, du gingembre et de la grenade…😝😝

Alors oui, je te l’accorde ce n’est pas top au goût mais je crois aux vertus de ce breuvage…
Non mais tu croyais quoi !!! Que tu allais venir comme ça, sans prévenir et que j’allais te laisser me paralyser ….

 

La cerise sur le gâteau c’est cette danse, la kizomba dont je suis tombée amoureuse et qui me permet d’apprécier l’instant présent, d’aimer ma vie telle qu’elle est pour aujourd’hui. J’en apprécie chaque instant, chaque sensation, chaque odeur …

Je remercie ce petit ange au-dessus de moi et qui me veut du bien, d’être toujours à mes côté… p’tit clin d’œil à Greg et à louloutte…

 

Merci à mon doublon de méditation et de défi d’être là.
Merci à mes n’amis rencontrés il y a presque 7 ans.
Merci à ma marraine sur qui je peux compter quand j’ai du mal à y croire…
Merci au soutien de certains amis kizombeurs, kizombeuses.
Merci à mes collègues de promo et de travail…ma formatrice D 😉, la famille ours, à ma deuxième maison de Toulouse, aux toulousains…

 

Et la famille…alors là chapeau !!! Peu importe en fait les raisons l’amour n’a jamais été aussi fort!!!

Merci à mon neveu et à ma nièce d’être mes rayons de soleil quand je les vois, mamoun, papounet, fréro et mon infirmière préférée, mikekel, les cusineuuu, la tata….
Les liens de sont resserrés même si au début la panique nous a tous chamboulés…

 

Le 22 février, c’est la radiothérapie que je vais commencer ou miss Rad si tu préfères… Je pense que tu as de quoi flipper car elle est censée te chasser en grande partie…

 

Kikon tu m’en fais voir de toutes les couleurs mais saches que je ne vais te laisser aucun répit. J’ai choisi la manière douce et en plus j’ai la foi…

 

Oui j’ai peur de toi, oui à cause de toi ma vie a été chamboulée, oui tu m’as laissé des cicatrices sur mon corps, oui je pleure beaucoup mais je ris aussi.

 

Et tant que je suivrai cette voie je n’aurai rien à craindre !!!! Saches-le…

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bakoly RAKOTOMANGA

    Tu as tout à fait raison de le prendre comme ça. Et c’est comme ça que tu gagneras la bataille. Moi aussi j’ai fait pareil. Seulement 20mn pour encaisser, puis j’ai fait mon planning pour mon arrêt. Surbookée car pleins d’activités. À la 4ème « chichi », résultat de l’irm :  » quasi disparu « . Je voulais même tout arrêter car je me sentais guérie. Mais quand même tumorectomie et rayons. Ça fait maintenant presque 3 ans, je continue acupuncture et kiné car encore quelques paresthesies, mais je suis en vie, ce  » kikon » n’a pas eu raison de moi.
    Continue à te battre. L’amour est plus fort que tout.
    Ne désespère surtout pas.
    Bon courage.

    • Merci pour votre soutien c est vrai que c est une rude bataille. Je suis obligée d attaquer une autre chimiothérapie car apparition de métastases…mais go !!!!

  2. Après lecture de ce texte, je ne peux m’empêcher de poser quelques mots de remerciements pour cet élan et ce talent pour l’expression de ce combat… Il est très bon de le partager ainsi car il est un soutien pour vous et les autres. Bon courage à vous. Merci encore. Profitons du moment présent belle philosophe de la vie pour tous Betty

    • Merci a vous pour votre soutien … Au jour d aujourd’hui les choses ont changées et pas dans le positif …je tâche de ne pas baisser les bras mais c est pas évident. …..

      • Relisez-vous sans arrêt. Votre lettre fait du bien et elle doit vous en faire aussi. Malgrè les complications continuez…
        De tout coeur avec vous?

  3. Dominique caione

    Waouh!
    Votre lettre m’a arraché des larmes ! Elle est tellement juste! Étant moi-même en rémission d’un cancer du sein, je me suis complètement reconnue !!! Bravo, bravo et encore bravo !!!! Ne lâchez rien, ne changez rien!! Cet intrus sera bientôt définitivement chassé !!! Faites-vous plaisir, croquez chaque infime moment de bonheur qui se présente à vous !!

  4. sylvette nédélec

    Bonjour Loutte, une amie m’a adressé votre lettre à kikon car j’ai, moi aussi un « kikon » au sein, et je dois bien dire que votre écrit m’a fait du bien! Je viens de faire ma 2ème chimio hier et je sais que le chemin est encore long, mais je n’envisage aucunement que cette saleté puisse me vaincre! Le plus difficile, c’est le corps meurtri, les cicatrices et la perte de mes cheveux (je vais bientôt pouvoir jouer à Mr Propre, moi qui suis employée de maison ça colle plutôt bien!!! Lol!!). Malheureusement, j’ai vu dans une de vos réponses que les métastases avaient fait leur apparition! Qu’en est-il aujourd’hui? Je sais que votre témoignage date de février (juste avant que je découvre ma tumeur) mais j’espère que vous avez toujours le tonus qu’il faut pour faire face! J’espère avoir de vos bonnes nouvelles et je suis de tout coeur avec vous! Bon courage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*