L’homme qui m’accompagne

 

Il y a un an, jour pour jour, je terminais ma radiothérapie. Fin de traitement mais pas fin de parcours…. Chacune d’entre vous connaît sans doute cet « après », oscillant entre soulagement, inquiétude des prochains examens, présence médicale qui disparait aussi soudainement qu’elle est apparue, difficulté de se retrouver, « physiquement et moralement ». Car, oui, même si cela est difficile à comprendre, il est étrange de se sentir à la fois la même et une autre… Les cicatrices les plus douloureuses ne sont pas toujours celles qui sont les plus apparentes…

 

En ce jour très particulier, j’ai une pensée toute particulière et infiniment amoureuse pour l’homme qui m’accompagne. J’ai cette chance infinie d’avoir à mes côtés un « premier de cordée », qui contre vents et marées, m’a épaulée, transportée, encouragée. Sa main tendue, son regard amoureux et désirant étaient toujours présents, malgré ses craintes, ses peurs, que je ne percevais qu’à demi-mots (ou à demi-regards) tant la maladie envahit l’esprit, le temps et l’espace. Pourtant, il était là, dès le début et même avant (mais cela je ne l’ai compris que bien plus tard…). Pourtant il est toujours là. Malgré tout.
J’ai aussi une pensée toute particulière, moi qui ne serais jamais sans doute maman, pour sa petite puce qui m’a apporté son sourire, sa joie de vivre à mes journées grisâtres…
J’ai enfin une pensée pour mes parents, mes frères, mes proches, mes amies, mes collègues qui, sans toujours comprendre cette étrange traversée, ont toujours été là, à leur manière car tous ne savent pas quoi faire de cette nouvelle. Il m’a fallu du temps pour comprendre que la maladie fait peur, que les mots ne viennent pas toujours et que ce que je pensais être des absences, de l’éloignement étaient souvent de la maladresse.
Aujourd’hui, viens peu à peu le temps de la reconstruction. Reconstruction de l’esprit, même si tout est loin d’être résolu. Reconstruction du corps qui viendra en son temps… A toutes, merci pour vos témoignages, vos écrits, vos photos, elles sont toutes des témoignages de vie et donc d’espoir.
A toi, mon Amour, à qui je dois tant, je sais que j’ai la Vie devant moi….

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*