Ma vie, mon combat

En avril 2016 j’ai découvert une petite boule sous mon sein droit, j’étais en dernière année de BTS (j’ai repris mes études à 30 ans) en plein examen, je n’ai pas prêté attention, je pensais que c’était un simple kyste.


En juillet j’en ai parlé à mon médecin traitant, elle m’a prescrit une mammographie, écho et une ponction.
Les examens faits, j’ai attendu 15 jours pour connaître le résultat, et là l’annonce brutale, coup de massue, cancer du sein hormonodépendant.


La prise en charge a été super rapide, je l’ai appris un mercredi, le vendredi de la même semaine j’ai vu le chirurgien, le lundi de la semaine d’après je me suis faite opérer. Après l’opération, j’ai eu 12 séances de chimios, environs 40 séances de rayons, hormonothérapie pendant 5 ans. 1 an d’arrêt maladie.

En février 2019, je me suis séparée de mon conjoint avec qui j’étais en couple depuis 17 ans.
En avril 2019 grosses douleurs dans le dos, impossible de marcher, rdv toutes les semaines chez mon médecin traitant à me gaver de médicaments, il augmentait le traitement, mais rien me soulageait, j’ai fait 2 fois des radios aux urgences, rien, diagnostic « dorsalgie ».


J’ai souffert pendant 1 mois et demi, coincée dans mon lit, à me demander si ce n’était pas dans ma tête.

En juillet une douleur au niveau du foie, mon médecin traitant pense à un kyste, je dois faire une écho.
Le jour de l’examen la radiologue m’annonce que c’est pas bon du tout, d’appeler l’oncologue en urgence.
Le cancer est revenu.. Examen après examen.. L’annonce tombe, métastase sur le foie, les poumons, les os (du crâne jusqu’aux hanches). J’ai également une vertèbre en moins, les métastases l’ont complètement grignotée, elle est épaisse comme une feuille de papier (d’où mes douleurs du mois d’avril), j’ai rétréci de 7cm.

J’ai des douleurs en permanence, je suis sous patch de morphine 75mg. Les traitements ont été changés plusieurs fois. 3 hormonothérapies différentes. Chimiothérapie en comprimés. Chimiothérapie en intraveineuse,  à très fortes doses (pendant 4 mois toutes les semaines et 4 autres mois tous les 15 jours). De août 2020 à février 2021, hormonothérapie en injections.

Je fais des examens tous les 3 mois (scanner, scintigraphie osseuses) et prises de sang tous les mois pour suivre le marqueur CA15-3 (début de la récidive j’étais a 2400, en septembre 2020 il était à environ 50, il remonte depuis que je ne suis plus en chimiothérapie).


Le 17/03/2021, changement de traitement, chimio en cachet. Et hormonothérapie en cachet et plus en injection…
Changement d’antidouleurs, 30mg  + 10mg en complément dans la journée.
Les résultats des examens : il reste une masse de 1,6cm dans le foie, le reste est totalement calcifié (sachant qu’il y en avait dans tout le foie, c’est une bonne nouvelle).
Les poumons =>Ok
Les os => légère augmentation sur la hanche gauche, moins bonne nouvelle
Marqueur => 142s.

12/05/2021, le marqueur continue de monter : 15-3 = 320
J’ai échappé de peu a la chimio intraveineuse, car j’étais en super forme et j’ai repris plus ou moins une vie normale depuis le changement de traitement et d’antidouleurs.
Mais malheureusement les marqueurs continuent d’augmenter. Pour les prochains résultats d’examens, s’ils ne sont pas bons, je n’échapperais pas a la chimio…

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*