Mon cancer à moi

4 années de tests et d’examens qui n’ont rien prédis de ton arrivée. J’ai eu divers traitements, des saignements nauséabonds, des vertiges, des écoulements verts de mon sein droit, inflammation des ovaires etc. Aucun ganglion rien. Mais faut pas s’inquiéter disent les médecins. On me donne divers traitement pour la preménopause et j’en passe. Des pertes de connaissances direction les urgences mais toujours rien.

Août 2016, visite de contrôle chez la gynéco. Et là, à la palpation elle découvre une boule en haut du sein. Et là tout s’enchaîne. Sept 2016 Mammo, biopsie, prise de sang, scanner osseu et scintigraphie. Le résultat tombe une bitumeur de plus de 7cm. pour mes 40 ans et je venais de signer un cdi.

On m’annonce 1er protocole. Ablation et rayon.
Et voilà le 11 octobre 2016 l’ablation faite, plus la chaîne ganglionnaire et curage.
Rendez-vous 15 jours après avec l’oncologue et là il m’annonce « Bon, on va commencer la chimio. » Et moi je m’écroule à l’annonce du verdict.

– Mais mais ce n’était pas mon protocole ?!

– Oui mais vos résultats annonces 15 mini cellules cancéreuses et vu votre jeune âge…

– non mais non.

Je dois repasser au bloc pour qu’on me pose le pack chimio. Et la c’est le gros stress panique etc… car l’opération est en local et pour moi ce n’est pas possible. Jour J je me prépare je descends au bloc et là les larmes me coulent et ne s’arrêtent plus, je rentre au bloc et les larmes ne s’arrêtent pas. Le chirurgien entre me regarde et me dit « je ne peux pas vous opérer dans cet état donc vous reviendrez et ce sera en anesthésie générale. »


3 jours plus tard je reviens et là tout se passe bien et après ces chimio 6 séances toutes les 3 semaines, toute la matinée. 1ere seance j’ai perdu tous mes cheveux, nausée 🤢 fatigue et prise de poids merci cortisone. Derniere chimio malaise vagal aucun souvenir. Heureusement mon fils était là car je suis tombée sans m’en rendre compte. Direction les urgences examen prélèvement dans le poignée 1 fois 2 fois 3 fois et la je dis stop ça fait trop mal. Du coup je reste sous surveillance. 1 mois on attaque les rayons. 1er rendez vous les marquages et la c’est le drame. Pleurs, un trop plein de tout. Bref. 35 séances et après traitement hormonal.


Et la vive les effets secondaires. Une reprise de mon activité compliquée sciatique lombaire avec paralysie de la jambe. Hospitalisation rééducation kiné et balnéothérapie.


1 an plus tard on commence la reconstruction mon nouveau sein par prélèvement du grands dorsal. 2eme opération prélèvement de graisse pour remplir mon sein et depuis que des soucis du côté gauche douleur intercostale névralgie brachiale.

Mon cancer a chamboulé ma vie et celle de mes enfants

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*