Never give up…

 

Never give up…

Je le sais et je me le répète souvent… ne baisse pas les bras… Alors pour continuer mon combat contre Kikon, je continue la Kizomba sans modération avec une pointe de yoga, de la méditation et des voyages… même si parfois messieurs les effets secondaires me pourrissent la vie ils ne m’empêchent pas de vivre !!! J’ai appris à écouter mon corps et à le mettre au repos quand il me le demande.
J’ai toujours dans un coin de ma tête ce que m’a dit mon oncologue à savoir que je fais bien d’en profiter tant que la maladie est «contenue» car le jour où elle va progresser elle risque d’aller très vite…

Mais pour aujourd’hui je vais bien et j’ai même obtenue après trois mois de lutte avec le médecin que l’on m’enlève ma chambre implantable vu que je prends une thérapie ciblée tous les soirs chez moi…
Du coup, je n’ai plus ce corps étranger en moi qui me rappelait tous les matins que j’étais habitée par ce foutu crabe… c’est bon je n’ai pas oublié!!!!! Juste c’est plus léger…

 

Alors oui je pleure, oui j’ai peur de mourir mais je refuse d’être paralysée… Je suis malade mais bien en Vie…

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Quel beau témoignage ma belle, ne lâche rien tu es une vraie wonder woman et une personne formidable, extraordinaire, forte, merveilleuse. Tu es un exemple pour nous. Je t’aime et je suis de tout coeur avec toi ma jolie.?????

  2. Nadine desesbats

    Bonjour,
    Tu es très courageuse Fanny, et je suis admirative devant ta détermination. Ton papa et moi ça n’a pas marché, tu le sais mais cela ne m’a pas surpris. Je ne sais pas ce qu’il t’a raconté sur moi, mais peu importe… Il n’est pas prêt pour se lancer dans une relation. Tu occupes toutes ses pensées et il en est très affecté, angoissé et inquiet… ce que je regrette c’est que cela a cassé une amitié de 6 ans.
    Continue ta bataille ma belle, tu es une belle personne…
    Le papa de Celia est atteint d’un cancer du rein et maintenant poumons, provoqué par la maladie de l’amiante… Elle vient de passer l’été en métropole. Peut-être que vous vous rencontrerez à nouveau…
    Je t’embrasse bien fort même si je ne te connais pas et crois moi que je le regrette.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*