Tout sein-plement en vie !

 

 

Bonjour, je souhaite témoigner de mon parcours, mon combat contre un cancer du sein « galopant ». Un médecin m’avait donné 6 mois à vivre.

Deux ans après, je suis encore debout avec une détermination des plus surprenante.

 

J’ai découvert ma maladie quand ma petite fille avait tout juste 4 mois. J’ai décidé de faire comme si je n’étais pas malade et j’ai tout de suite changé mon mode de vie.

J’ai connu une première rémission 6 mois après la découverte du « crabe », puis j’ai récidivé un an après (sein + foie).

 

J’ai donc décidé d’écrire, pour « faire du bien », pour « respirer la vie ». J’ai compris qu’il ne faut pas attendre de tomber malade pour réaliser ses rêves et être en vie.

Pour moi, on peut guérir de tout quand on le veut… pour « gai-rire », il faut sou-rire à la vie… l’humour et la joie sont des armes puissantes.

J’aime exprimer ma joie de vivre, ma positive attitude malgré les aléas. Pour moi, la maladie est arrivée dans ma vie pour me montrer que je me trompais de chemin.

 

J’ai dû prendre des décisions compliquées pour survivre. Aujourd’hui, je sais que ce sont les bonnes.

Je me suis fais opérer cette semaine du foie, bientôt une mastectomie bilatérale. ET ensuite je serais à même d’aider les personnes à surmonter leur mal, preuve vivante qu’on peut tous y arriver…

J’espère que mon parcours aidera d’autres femmes à surmonter ce fléau.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bravo !
    J’agis comme vous en espérant maintenir ce cap, ou le volcan peut tout de même se réveiller encore à tous moments…
    Mais pour un parcours de récidive « presque » comme le vôtre… mon combat extérieur, après le mien, est de partager cette force à se battre pour toutes formes de pathologies, si petites même soient elles!!! Et encourager les gens à maintenir le combat !!!!bonne continuation à vous !!!!

  2. descamps christine

    MERCI pour votre témoignage. Vous avez un courage et une force qui mérite le respect.

    J’ai eu un k du sein gauche il y a 14 ans. La radiothérapie m’a brulé le poumon gauche et au fur et à mesure des années, la broncho-pneumopathie radique chronique a fait son chemin.
    J’ai une BPCO stade 2 et des difficultés respiratoires évoluant. Après l’hormonothérapie, sous traitements pendant 5 ans, j’ai eu une totale ovaires, trompes, utérus, car le traitement avait détruit tout ça en fabriquant des kystes partout.

    Il y a des jours où ça va pas. Je fais le gros dos. Mais chaque jour, je me dis que j’ai eu un jour de plus, un jour de gagné. Quand on m’a découvert le k, j’avais 2 ados à la maison. J’aurais pu ne jamais les voir devenir femmes, ni les voir se marier, ni connaitre mes petits enfants… et rien que pour tout cela, je dis Merci à la vie.

    Oui après de telles épreuves, on voit la vie autrement et on vit chaque jour comme si c’etait le dernier. Je vous souhaite que tout se passe au mieux pour vos interventions et qu’au bout, il y ait la rémission. Et que vous profitiez de votre enfant.

    On lâche rien. Haut les coeurs.

    Bien à vous

  3. Bonsoir tout le monde,
    merci pour vos commentaires. Nous sommes des « amazones », des femmes fortes, nous pouvons tout réussir quand on le décide fortement 😉
    La maladie arrive souvent pour nous apprendre des choses sur nous-mêmes… la vie est un apprentissage de tous les jours (je n’aime pas le terme « épreuve »).
    Mon dicton « pour gai-rire, il faut sou-rire à la vie »… tout sein-plement 😉
    Je vous souhaite plein de belles choses
    Adeline
    https://adelinedemesy.wixsite.com/adelinedemesy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*