Tsunami

En janvier 2019, mon sein était bizarre, il me faisait mal et était un peu gonflé et dur. Ayant d’autres symptômes comme des nausées le matin, je fais un test de grossesse, bam positif. Merde je viens de passer la quarantaine, je suis en procédure de licenciement et on a déjà 2 enfants. On a toujours voulu un troisième, alors hein c’est le destin.


1 semaine après, j’ai ma notif de licenciement et je fais une fausse couche, un lien ou pas j’en sais rien, mais gros coup dur pour moi, pour nous.


Quelques temps après, je vais voir mon médecin car le sein est toujours bizarre, il me dit, vous avez passé 40 ans, on va faire une mammographie. Ok, on y va, je flippe un peu quand même, le radiologue vient me voir, soyez rassurée madame, il n’y a rien. Bon je prends rdv chez mon Gynécologue, j’y vais avec ma mammographie, il regarde, il m’ausculte, me fouille bien sous les aisselles pour voir les ganglions. Non rien d’inquiétant. Il me prescrit une prise de sang, trouve ma tension un peu haute, m’oriente vers un cardio.


Ah oui, j’ai un passé d’endométrioses, pour mon gynécologue, c’est une récidive de l’endo, la prise de sang le confirme.


ll me prescrit en mars 2019 un traitement hormonal 😵 pour 6 mois 😵😵
Je vais voir le cardiologue, il me met un holter, de la dyspnée du sommeil, tension bonne.


Ça s’arrête là, j’apprendrai plus tard que ma prise de sang (qui peut-être l’endo) couplée à de la dyspnée du sommeil peut alerter sur un cancer du sein 😨


Bref, je prends religieusement mon traitement, j’ai plus de règles, je suis contente, c’est les vacances, je suis tranquille, je peux en profiter.


Septembre, c’est la rentrée, mon sein m’inquiète, il n’est toujours pas normal et même un peu plus dur et mon teton est un peu rétracté. Bon il me reste 1 mois de traitement, on verra, je prendrai à nouveau rdv après.


Traitement fini, j’ai mes règles qui reviennent en force et même beaucoup beaucoup plus fortes et douloureuses.
Merde le traitement n’a pas marché et l’endométriose a encore gagné du terrain. Je décide d’aller voir un spécialiste, j’appelle, les délais sont hyper longs, rdv en février 2020. J’en parle à ma mère, car maintenant le téton est complètement rentré. Elle s’inquiète, me dit, tu ne peux pas attendre aussi longtemps. Elle contacte une amie, qui a une amie gynécologue, elle est en vacances pour l’instant, elle me donne rdv, mi décembre.


Ok , nous y allons mi décembre avec mon mari, j’explique mon parcours , elle m’examine et devient livide , ce n’est pas hormonal nous dit-elle. Elle appelle une collègue pour une mammographie et un IRM en urgence. 2 jours plus tard, je passe les examens, RIEN, ni sur la mammographie, ni sur l’IRM, un épaississement de la peau , c’est tout. Elle me dit, on va faire une biopsie, 7 en fait, 7 carottes dans mon sein qui ne ressemble plus à rien, tellement il a été martyrisé. Les résultats sont demandés en urgence et oui on approche de Noël, beaucoup de monde part en congés.


Donc le 20 décembre 2019, les résultats tombent, c’est un cancer. Un tsunami dans ma vie, jusque-là, j’étais confiante, rien à la mammographie, rien à l’IRM, pour moi c’était autre chose .


J’ai un CANCER, comme cadeau de Noël.


Toujours en urgence, rdv chez l’oncologue , le 27 décembre 2019, là, il me parle bilan d’extension, métastases, reste très prudent sur le traitement, sur la guérison, sur la survie.


Je suis sortie de ce RDV anéantie, pour moi , 2020 serait l’année de ma mort, je n’avais aucun espoir, j’allais mourir bientôt.


Toujours en urgence, 7 janvier, PET SCAN, examens indolores mais absolument horribles, dans l’attente, la très très longue attente. Le professeur me fait venir dans son bureau, je brille sur toute la colonne vertébrale, un « peu » dans le sein et pas un ganglion touché. Il se veut rassurant, me dit de faire confiance à mon oncologue.


Pour moi 2eme tsunami, je vais mourir.


1 semaine après, nouveau rdv chez l’oncologue, il est plus chaleureux, plus rassurant, il connaît maintenant mon cancer dans sa globalité, il sait comment attaquer la bête, il va au front et moi avec. Traitement lancé. Je le supporte plutôt bien j’ai de la chance, pas de chimio , les effets secondaires de mon traitement sont moins dévastateurs .


Juin 2020, nouveau pet scan, nouveau stress, attente très très longue, résultat en réponse métabolique complète. Ma joie est mitigée et oui je vais apprendre qu’il n’y a pas de rémission dans le cancer du sein métastatique 😭


Depuis je suis toujours en rémission complète 🙏🙏


Et je remercie ma maman qui s’est battue pour que ma prise en charge soit rapide et qui me trimbale à tous mes rdv, qui se renseigne sur les traitements alternatifs pour soulager les effets secondaires.


Je suis en traitement à vie.
C’est un véritable tsunami pour ma famille et pour moi.
Il faut apprendre à vivre avec le cancer et avec tous les effets secondaires des traitements.


Se lever le matin en ayant l’impression d’avoir 80 ans. Où ne pas arriver à se lever du tout tellement on est fatigué. Être tantôt déprimée, tantôt en colère. Se retrouver avec une libido à 0 à 43 ans. S’inquiéter à la moindre douleur. Cette maladie impacte toute la famille. Et ce qui m’aide, me soulage, ce sont les soins alternatifs, la sophrologie, les soins énergétiques, l’onco-esthétique, la Méditation, le sport.


Et je trouve que cela devrait être pris en charge pour les malades, c’est tellement important pour se battre contre la maladie, pour l’estime de soi, pour le bien-être 💞

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*