Ou comment la danse me permet de m’évader…

 

À l’annonce de mon cancer, j’ai cru que le monde s’effondrait sous mes pieds… Mon dieu je vais mourir !!!

Que néni, j’ai redoublé de punch, pas tous les jours j’en conviens, mais je n’ai rien lâché grâce à mes n’amis et à la Kizomba… Danse qui vient de l’Angola et que je pratiquais déjà avant mon diagnostic.

 

Même si parfois mon corps est fatigué, dès que je peux je vais danser !!!

J’y ai fait de belles rencontres qui m’ont donné le courage de continuer. C’est vraiment un lieu où j’arrive à oublier mon quotidien, c’est mon exutoire, mon leitmotive…

Si je peux transmettre quelque chose sur les bienfaits d’une pratique sportive, dès que notre corps le permet, foncez…

 

A ce jour, c’est vraiment le seul endroit où j’existe en tant que femme et non pas en tant que malade cancéreuse… Cela n’a pas de prix !!!!

 

Merci à mes amis kizombeurs, kizombeuses…

 

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*