Le cancer, un combat sous forme de renaissance

 

Moi c’est Odré, 33 ans, un mari génial et un tit bout de 2 ans et demi.

 

Depuis mi-juin, ma bataille : le cancer, un combat sous forme de renaissance.

Fin juillet, mastectomie à droite. 4 tumeurs (alors qu’en juin, il n’ y en avait qu’une) plus curage de 16 ganglions qui reviendront négatifs.

Bref, me voilà amazone, ces guerrières qui me fascinaient plus jeune… Je fais désormais partie d’elles… mon combat sera noble : je vais le mener pour moi, pour mon fils et pour ma vie.

 

Ce pu**** de crabe qui a eu mes grandes tantes et ma tante ne m’aura pas moi.

Résultat : opérée sans douleurs et fière de mon monosein, tout l’été en t-shirt sans prothèse… oui, oui, je m’assume et ceux que ça dérange tourneront la tête.

Début septembre, chimio. Bref, j’écoute sérieusement l’oncologue m’annoncer les effets secondaires et me dis que plutôt que d’angoisser par avance, je m’occuperai d’eux quand ils viendront… un combat à la fois…

 

Devinez quoi ? Après les traitements, je les attends encore ces fameux effets secondaires… mise à part une bonne gueule de bois après les traitements et la perte partielle de mes cheveux et ce sans le casque… ils repasseront ces onco avec leur effets secondaires, moi ça ne m’atteint pas.

 

Début octobre, crabus n’ayant pas le dessus sur moi, décide de s’attaquer à ma maman… saleté de crabe tu me le payeras !

Début février, on attaque la radiothérapie, 25 séances et pas une trace juste un peu bronzée… ma cicatrisation continue normalement.

L’oncologue et la radiothérapeute me laisse même espérer une reconstruction avant 1 an, si le chirurgien est ok 😁

 

Pour la suite des réjouissances… attente des résultats onco-génétiques, qui j’espère, seront positifs et me permettront de virer ce sein restant et plus tard, ovaires, trompes et compagnie histoire d’avoir l’esprit plus tranquille.

 

Je saurai cela le 27 juin sans surprise car je cite l’onco-généticienne rencontrée « Vu les antécédents, c’est génétique… »

Reste à voir sils connaissent ou pas ce gêne 🤣 Il m’adore… mère ovaire et fille sein… En même temps, du pain béni pour les chercheurs.

 

Hormonothérapie, je ne m’étends pas dessus… ça fait un mois que mon traitement est devenu mon compagnon de route et jusque là, tout va, sauf quand je me réveille avec mes 80 ans de temps en temps… Y’a pire hein !

 

Bref, oui j’avais un cancer, même si ce n’est pas facile tous les jours, il m’a permis de passer un an à profiter de mon fils, de rencontrer de superbes guerrières solidaires et des blouses blanches qui m’ont chouchoutée comme jamais.

 

Et on n’oublie pas, les plus durs des combats sont réservés aux plus vaillants chevaliers 😚

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

    • je vous admire pour votre courage ; nous sommes de tout coeur avec vous .
      je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre mari et votre petit bout
      gros bisous

  1. Je me retrouve dans ton commentaire, moi aussi sans prothèse tant pis pour les gens si ça les gêne… s’ils savaient comme c’est gênant et comme c’est horrible cette chose artificielle… par contre le mien de crabe je l’appelle « requin marteau » inconnu par les oncologues donc aucune reconstitution en vue… courage on y arrivera toutes

  2. Très beau témoignage dans lequel je retrouve de nombreuses similitudes avec mon cas.

    Moi malade depuis fin 2015 : double cancer mal diagnostiqué au début… parti sur un seul au sein gauche avec métastases ça et là et grosse métastase au poumon gauche.

    Mais après deux traitements de chimio en perfusion avec effets secondaires etc et 25 séances de rayons et une chimio, comprimée à la maison et une en perfusion au centre.

    Mastectomie complète en aout 2016 et seule la tumeur du poumon avait résisté. Donc opération du poumon (retiré les 2/3) en août 2017 et maintenant une perfusion de deux produits anticorps toute les 3 semaines et surveillance tous les 4 mois.

    Quant à la prothèse, j’ai fait ce choix de ne rien porter et reconstruction impossible à cause d’une opération totalement loupée. Mais je suis d’accord pour dire qu’on est des guerrières et qu’on tiendra tête à cette sale bête et comme vous, j’attend les résultats des tests génétiques qui, s’ils sont positifs, me conduiront comme vous à retirer tout ce qui peut se compliquer à l’avenir. Le mois prochain, je dois retirer 5 dents dont trois qui ont des kystes dessous.

    En tout cas, chapeau à vous toutes qui vous battez comme moi et quelque part on est des sœurs de combat.

    • Quel courage moi aussi ce crabe est venu me voir au sein chimio radiothérapie bon mais voila c est du passe bon courage a toutes et nous gardons le moral on veut vivre avant tout pour nos proches

  3. Monique Despond

    Hello. J’avais aussi 33 ans lors de mon premier cancer. Tumorectomie uniquement, chimio et 33 séances de radiothérapie. Puis 5 ans sous traitements pour combattre l’ostéoporose. Comme toi pas eu d’effets secondaires.

    Je me retrouve dans ton parcours. Ma force a été de me battre pour ma fille qui n’avait pas deux ans. 2ème cancer 17 ans plus tard puis diagnostiquée en 2014 porteuse de la mutation du gène BRCA2. Ablation des trompes et ovaires puis reconstruction avec les grands dorsaux et pose de prothèses. Bisous et continue d’avoir cette positive attitude ❤

  4. Nathalie Lequenne

    Bonjour Belle Guerrière, Belle Amazone,

    Voici un beau témoignage d’une belle guerrière qui lutte pour la vie en lançant les flèches plein d’amour.

    Il est vrai que même si les traitements peuvent être lourds c’est surtout nos peurs qui attisent la difficulté de faire face en quelque sorte à notre destin.

    Je vous envoie lumière et amour.

    De la part d’une Amazone (Nathalie) depuis 2009

  5. pesnon-samperiz

    Je me retrouve en vous, même combat.
    Chez moi pas de prothèse même dehors, hormono…

    Une vieille de 80 ans comme vous dites, on se bat !
    Je vais être mamie à la fin de l’année je veux mon petit(e) fils ou fille

  6. Quelle belle leçon de courage, respect madame et je vous souhaite ainsi qu’aux autres personnes qui ont témoignées un avenir radieux !

  7. Bonjour comme je me retrouve dans votre témoignage
    Cancer du sein en 2006,chimio,opération,radiothérapie,hormonotherapie,etc.
    Presque 12ans que je vis avec ce crabus merdus il n’a jamais arrêté de m’ennuyer en se logeant par ci par là,donc toujours sous traitement de chimio
    Bon courage à toute les guerrières

    • bonjour je suis un peu perdu ma maman a un cancer du sein diagnostiquer en mai 2018 elle a eu y a deux semaines une biopsie elle va passer ces prochains jours un scanner et une scintigraphie osseuse abdo pelvienne son sein est completment déformée avec un ecoulemen t de sang au mamelon, le méédecin ma dit aujourd hui que le sein et nécroser et ses deux dernieres prises de sang pas bonne, apres ces deux derniers examens ont en saura plus……….. LES M2DECINS DISENT QUE CELA POURRAIT VENIR D UN CHOQUE EMOTIONNELLE SUITE AU DECES DE MON PAPA EN D2CEMBRE 2017 JE SAIS PLUS QUOI PENSER ET J AI PEUR POUR MA MAMAN EN PLUS ELLE A PERDU BEAUCOUP DE POID

      • Bonjour Maria
        Tous ces examens font partie du protocole lorsqu’un cancer du sein est diagnostiqué ou supposé.
        Pour ma part, je ne pense pas qu’il faille s’attarder sur la cause. Cela pollue l’esprit et nous empêche de se concentrer sur l’essentiel.
        Surtout que les causes du cancer du sein sont multifactorielles (hors mi le dépistage génétique, et encore!…).
        La médecine a fait bcp de progrès. Si vous sentez que votre maman n’est pas suffisamment bien suivie ou traitée par le corps médical, changez. C’est important d’avoir confiance en ses spécialistes et chirurgiens.
        Pour ma part, j’ai fait le choix d’être suivie à 1h de chez moi, dans un centre connue et réputé. C’était cela ou rien. Et je ne regrette pas.
        Ne vous hâtez pas, prenez le temps de réfléchir. La détermination et l’optimisme sont très importants ds le processus de guérison. Et puis question statistiques, on s’en fout!
        Ce ne sont que des chiffres. Surtout surtout surtout, évitez les recherches sur le net! Chaque personne est différente.
        Bon courage à vous et votre maman
        C’est un combat que vous gagnerez toutes les 2 ?

      • Diagnostiquée en septembre 2017, je n’ai jamais été seule. Mon mari est en invalidité. Et ma fille l’a remplacé chaque fois qu’il était occupé ailleurs.
        Je peux juste vous dire soyez près de votre maman. Le choc de la perte de votre papa l’a secouée.
        Qu’elle soit seule le moins possible pour moi ça a était tellement important et primordiale.
        Soyez positive pour elle. Devenez l’assistante de l’amazone qu’elle va devenir. Je vous envoie plein de courage et de nonnes ondes. Gros bisous. Patou

  8. Bonjour,
    Moi aussi je me retrouve dans votre texte .
    J’ai 43 ans et depuis decembre où on m’a trouvée des calcifications au seins droit tout c’est très très acharné 1 er opération en janvier pour en revenir négatif du labo donc on réopérer en mars pour une 2 eme fois et là encore retour labo négatif donc 3 eme opération avril pour cette fois si une mastectomie et pose d’une chambre implantable pour 12 séances de chimiothérapie.
    Oui nous devenons d’esbroufe guerrière et nous devons avoir le dernier mots avec cette maladie .
    Courage à toute les femmes qui sont comme moi comme nous .

  9. Bonjour Odrè
    Tres touchant ton tetimoniage
    Je suis plus âgé que toi mais notre histoire c’est ressemble.
    Ça fait longtemps que je cherche de soutien g monosein aussi… Où à tu trouvé ?
    Merci pour ta réponse et courage
    Claudia
    Une outre gerriere

  10. Bonjour Odré
    Continue ,tu es une battante,Bravo.Je me retrouve également dans ton témoignage car moi aussi j’ai eu un cancer du sein gauche en janvier 2016 suite au décès de mon papa en juillet 2015.Prise à temps,j’ai fait 8 séances de chimiothérapie sans trop d’effets secondaires à part la perte de mes cheveux mi longs que je n’ai pas supporté donc perruque. Bilans sanguins toujours nickel, certes mal de dos et aux os (cote félée en passant une mamo de contrôle ), j’ai pu continue la dance tahitienne et pu faire mon gala de fin d’année. Fatiguée mais j’y suis arrivée. Et dès que je pouvais, c’était picnic,baignade,même un mariage et un concert en decalant un peu mes séances.En septembre 2016,ablation du sein,sans douleur et décembre, radiothérapie (25), juste un peu rouge.Je dis bien grâce à cette maladie,j’ai pu faire mon rêve de petite fille : aller en Polynésie avec mon mari et une surprise pour lui,un mariage dans la tradition.Heureuse !!! En janvier 2018,lipofeeling (graisse du ventre reinjecté dans le sein meurtri sans nouvelles cicatrices et en ambulatoire fait à l’institut du sein à Nice avec le docteur R… et mon cadeau de fête des mères a été la reconstruction avec prothèses par lui.C ‘est une nouvelle méthode sans nouvelles cicatrices. Il est au top Et je le recommande, il est anti lambeau dorsal et début d’année prochaine ce sera le tatouage du mamelon en effet 3D fait par ma nièce qui s’est spécialisée.Et bien sûr sous hormonotherapie depuis 1 an et demi. Je souhaite à vous toutes de guérir très vite et surtout gardez le moral et soyez le plus positives possible et soyez le plus entourées.Mon mari a toujours été a mes côtés ainsi que mes grands enfants ,m’a famille et amis. Ma fille a ete une maman pour moi, m’a accompagné aux séances de chimiothérapie,aux opérations. Mon fils avait peur de tout ça mais il a affronté à sa manière. Comme je les aime !!! Bon courage à vous toutes

  11. Aux guerrières aux amazones que vous êtes toutes , au courage que vous avez eu et avez encore , je vous salue Mesdames , mesdemoiselles , Vous avez menez des combats, en êtes sorties vainqueurs , qu’il en soit ainsi pour toutes les autres femmes , enfants hommes ! Que dieu vous bénisse . ♥

  12. Bonjour à toutes les amazones.
    Faisant partie de la confrérie, je ne peux qu’apprécier vos témoignages.
    Les effets secondaires les cheveux absents à l’appel dès la première chimio… et les 80 ans qu’ une Amazonie a si bien décrit …. voilà mon quotidien…. (ils repoussent petit à petit… ?)
    Sinon franchement chanceuse, mon mari m’a soutenu totalement. Il ne travaille pas. Aucune séance de chimio seule aucun rendez vous avec spécialiste seule.
    Pour moi ça a été salvateur.
    Je gagnerai la bataille… avec mon mari et ma fille et pour eux.
    La reconstruction est prévue pour l’an prochain. Avec ou sans c’est chacune d’entre nous qui le décide.
    J’ai choisi moi aussi de me faire suivre et soigner dans un centre spécialisé (oncopole de Toulouse, ils sont géniaux et on est vraiment pris en charge par des gens qui vous comprennent !!!)
    Je vous souhaite à toutes courage et victoires !!!
    Patou

  13. Bonjour à toutes ces femmes si courageuses.
    Vos messages et vos témoignages donnent tant de courage et de force pour continuer à se battre contre cette salopperie de maladie.
    Je ne sais pas comment je réagirai une fois mon sein enlevé le 6 août mais je vous trouve Mesdames les Amazones incroyablement formidables et combattives.
    Je me bats depuis 6 mois contre cette pourriture de maladie et je reste forte comme vous toutes pour ne pas le laisser gagner.
    Non ?‍♂️Tu ne gagneras point …. nous sommes plus fortes que toi.
    Garder le moral et penser à soi …se faire du bien écouter ses envies et s entourer de personnes bienveillantes autour de soi pour affronter et combattre la maladie.
    Pas encore sortie de ces traitements avant quelques mois je sais déjà que je ne serai plus jamais là même .
    Merci à toutes de vos témoignages qui ont su me redonner du courage et de la force les jours de blues .
    Plein de Courage …de .patience et de persévérance à toutes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*