Infirmière depuis 6 ans je suis habituée à soigner des patients à longueur de journée du haut de mes 31 ans. Maman épanouie d'un petit garçon et en couple, j'ai comme tout le monde des projets professionnels et des passions, comme le sport ou une alimentation saine et équilibrée. Dans ce contexte, le cancer était pour moi un service hospitalier plutôt intéressant dans lequel travailler.   Jusqu'au jour, où il devient mon problème principal à régler, depuis début septembre, la tumeur est volumineuse avec une surexpression de HER 2 3+. Je fais actuellement des examens complémentaires pour une recherche de métastases. Je suis partie pour un an de traitement avec chimio et chirurgie, alors oui le cancer du sein on en guérit, mais mon regard d'infirmière dit aussi attention aux rechutes...   Bien sûr il faut relativiser, continuer à vivre, voir du monde et ne pas déprimer, mais surtout, faites ce que vous avez envie de faire, la vie est courte.