Cancer du sein métastatique

 

J’ai eu un carcinome intra canalaire in situ à 34 ans, l’ablation du sein droit a été mon 1er traitement sans reconstruction puisqu’il n’y avait pas de chirurgien reconstructeur dans mon hôpital. Je me suis faite reconstruire 1 an après par lambo du grand dorsal.

 

La vie a repris normalement ou presque… boulot, famille, sport. En 2013, 2 nodules étaient apparus sur mon sein droit (le même qui n’avait plus de glande mammaire).

Donc mon chirurgien les a enlevé et j’ai découvert les chimio, avec les effets secondaires comme l’alopécie, les nausées, les papilles qui ne fonctionnent plus, et à la suite la radiothérapie 30 séances, avec toute la fatigue que ça induit.

Suite à tout ça, mon oncologue me prescrit une hormono pour éviter les récidives. Je pars me battre (pour moi le combat a été là) pour retrouver mon travail, mais rien n’a été mis en place, on fait tout pour m’évincer et ils y arrivent 😉.

 

Vraiment pour mon cas, le combat était là… on est étiqueté malade et ça reste… On ne nous fait plus confiance.

L’aventure ne s’arrête pas là, juin 2015, alors que je faisais du sport (je n’ai jamais arrêté), je courais régulièrement 1 à 2 fois par semaine, des douleurs osseuses sont apparues.

 

Mon médecin me prescrit une scintigraphie qui montre des lésions osseuses et au scanner on découvre une atteinte hépatique. Donc en 2015, mon cancer du sein a métastasé aux os et au foie, rebelote la radiothérapie (pour diminuer les douleurs osseuses) et chimio, ma chance est que je réagis bien aux chimios et les lésions sont vites stopées.

Bon en retour, le cancer a metastasé… Après la chimio, c’est jamais fini on reprend l’hormono et les chimios en cachets pour maintenir les lésions « endormies ».

 

Je ne lâche rien, je marche, natation, vélo pour me maintenir en forme, et en juin 2017 devinez ?!?! Le scanner montre de nouveau que les lésions se sont réveillées sur le foie et étendues aux os.

Voilà, la chimio à l’hôpital de jour reprend et après encore 6 mois de traitements les lésions se sont de nouveau endormies.

 

Voilà ma vie, heureusement entre 2 récidives je vis presque comme Tout le monde (je n’ai plus de travail). Mon oncologue me prescrit de l’hormonothérapie et thérapies ciblées, il y a pas mal d’effets secondaires mais j’apprends à vivre avec, ainsi que mon mari (dur, dur d’avoir une vie sexuelle avec tout ça, surtout à l’aube de ses 45 ans) 😁😁😁.

 

Voilà, mon prochain scanner est début juillet, j’attends avec impatience et la trouille en même temps. Ah ! et je vais reprendre « doucement » la natation, vive le sport 😉

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

  1. Bonjour, je viens de lire votre témoignage. C’est très dur une vie en montagne russe de chimio, rayon, pause/espoir et c’est reparti… mais vous êtes encore là 10 ans après ça donne de l’espoir…

    Pour moi, c’est pareil. Cancer du sein triple négatif à 34 ans, chimio rayon, ablation et reconstruction. Tout ça en 10 mois.

    Je souffle 1 mois et la récidive est déjà là. Métastases aux os, thorax, chaîne malaire et la peau du sein opérée.

    Je garde le moral le plus possible. J’ai repris la chimio ça a l’air de stabiliser. Je fais un tepscan le 4 juin, je croise les doigts…

    Courage à vous et restez toujours positive.
    Cordialement

    • Denieul Christelle

      Bravo pour ce parcours, j’ai vécu un parcours similaire, poumons et os. Bravo pour votre courage alors

      Denieul

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*