Ma victoire

Je crie ma victoire face à cette satanée maladie. Je reviens de l’hôpital et, bonne nouvelle, je ne dois plus y aller. Depuis l’annonce du cancer, il y a 2 ans, tout s’est précipité et moi je fuyais.

Décembre 2012 ablation de la tumeur, fin janvier je reprends le travail à mi-temps (infirmière cadre) ce qui me permet de faire mes rayons après ma journée ; très fatigant mais je tiens le coup. Juin 2013 contrôle de mammographie et mauvaise nouvelle récidive.

Je craque, j’envoie balader tout le monde surtout les médecins et je travaille à temps plein. Après beaucoup de raisonnement de ma famille je me laisse opérer : mammectomie et mise de prothèse provisoire. Je rentre à la maison avec 39 de fièvre, des douleurs insupportables, présence de staphylocoque au niveau de la prothèse ->Ab et dégonflement de la prothèse toutes les semaines pdt 5 semaines. Ablation de la prothèse et un mois après je reprends le travail.

L’année s’écoule, je prends la décision de me faire reconstruire par lambeau grand dorsal (très douloureux), je prends le temps de me remettre. 4 mois plus tard, je décide de reprendre le travail et, cerise sur le gâteau, j’ai perdu ma place de responsable (trop d’absentéisme).

Il m’a fallu 2 mois pour tout digérer, j’ai repris le travail et je vais bien, très bien. La bataille la plus importante a été la maladie et non mon travail, j’ai pu voir la vraie valeur des gens. Maintenant je vis, je fais des loisirs que j’aime et dont je n’avais pas le temps avant.

La maladie m’a fait comprendre beaucoup de choses dont on passe souvent à côté. Oui ça vaut le coup de se battre et je suis HEUREUSE et bien dans ma peau.

Contactez l'auteur

Je confirme ma demande de contact de l'auteur en transmettant mon prénom/pseudo, ainsi que mon adresse e-mail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*